Côte d’Ivoire: la tombe de Douk Saga n’a pas été brûlée

113

En Côte d’Ivoire, des internautes profitent  de la profanation de la tombe de DJ Arafat pour faire croire sur les réseaux sociaux que celle de l’artiste ivoirien DOUK Saga, décédé le 12 Octobre 2006, a été  brûlée. Et pourtant c’est une fausse information.

Pourquoi c’est du faux

D’abord l’image de la tombe de Douk Saga, de son vrai nom, Stéphane Hamidou Doukouré, ne date pas de 2019. Elle remonte à Juillet 2016 au moins. Selon plusieurs sources interrogées par Togocheck, il était plutôt question d’une rénovation.

Le 12 Octobre 2016 soit dix ans après la mort de l’artiste ivoirien, une  photo de sa femme et de son fils sur sa tombe, après les travaux a une fois encore circulé sur les réseaux sociaux.

https://twitter.com/Jeveuxtelaper/status/786299873977131008

Il s’agit donc une image qui a été sortie de son contexte, vu la profanation de la tombe de Dj Arafat, pour faire croire à un autre acte répréhensible.

En clair, la tombe du  « président  du coupé décalé »,  n’a jamais été brûlée.

Douk Saga, l’un des inventeurs du « coupé décalé »,  est décédé à Ouagadougou, au Burkina Faso, des suites d’une maladie pulmonaire à l’âge de 32 ans. Son filleule, DJ Arafat, de son vrai nom Ange Didier Houon, qui a repris le mouvement a cassé la pipe, à 33 ans, des suites d’un accident de circulation.

Extrait loi N° 2013-451du 19 juin 2013 relative à la lutte contre la cybercriminalité

En Côte d’Ivoire, la loi du 19 Juin 2013 relative à la lutte contre la cybercriminalité  puni  le  fait  pour  toute  personne  de communiquer  ou  de  divulguer  par  le  biais  d’un  système  d’information, une  fausse  information  tendant  à  faire  croire  qu’une  destruction,  une dégradation   ou   une   détérioration   de   biens   ou   une   atteinte   aux personnes a été commise ou va être commise.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.