Fausse alerte sur le décès d’une étudiante à l’UL

99

Une alerte a circulé sur les réseaux sociaux et a fait croire à un décès subit d’une étudiante à l’Université de Lomé, le 22 novembre 2019. Mais, l’alerte était fausse et, l’auteur va finir par de dédire alors que, le mal est déjà fait.

“Ceci est un hommage à cette jeune étudiante décédée hier vendredi 22 novembre lors d’une bousculades à l’entrée de l’amphi 1500 juste pour trouver une place qui n’est pas gagnée d’avance”, peut-on lire à la fin du texte émotionnel posté par un internaute sur Facebook.

Les internautes ont copié le texte et commencé par le partager rapidement via WhatsApp. Togocheck a été saisi pour vérification.

Capture d’écran sur la saisine de Togocheck

Pour rendre l’histoire racontée “crédible”, l’internaute, auteur du texte, a ajouté une photo d’une jeune défunte du nom de Fleur Claudine Kluga.

Pour vérifier l’information, Togocheck a utilisé plusieurs techniques de vérification en ligne qui sont restées vaines. Une équipe s’est déplacée sur le site de l’Université de Lomé.

Là, il en ressort qu’une étudiante s’est évanouie dans une bousculade mais, n’est pas passée de vie à trépas. Elle a repris connaissance dans une clinique le même jour.

L’histoire racontée par l’internaute sur le prétendu décès est remise en cause.

L’auteur du texte précise que la victime s’appelle Fleur Claudine Kluga. Or, un faire-part de la défunte

Un proche de la famille Kluga, a confirmé à Togocheck, photo des obsèques à l’appui, que Claudine Fleur Kluga était âgée de 18 ans et est décédée le 5 novembre 2019. Elle a été enterrée le week-end du 22 au 24 novembre 2019 à Agou Kebo Toé, dans la préfecture des plateaux.

Photo prise à l’enterrement de la défunte Fleur Claudine Kluga / Image fournie par un proche de la défunte

Le texte a été donc une pure invention de son auteur et l’image utilisée était sortie de son contexte.

L’auteur s’en est rendu compte de la fausse information qu’il a publiée et a supprimé la première publication de son compte Facebook et présenté des excuses.

Le mea-culpa de l’auteur

Des informations fausses ou encore des images sorties de leur contexte envahissent de plus en plus les réseaux sociaux. Pour éviter de tomber dans la nasse de ces fausses informations, vérifions toujours avant de partager.

A défaut, contactez Togocheck via son numéro WhatsApp +228 93 56 02 02.

Par Sylvio Combey

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.