Un vieux canular sur la “danse du pape” refait surface

119

Depuis 2015 au moins, circule sur les réseaux sociaux et plateformes d’informations un message qui parle de virus avec pour nom “la danse du pape”. Des fois, c’est en anglais “dance of the pope”.

URGENT – Dites à tous les contacts de votre liste de ne pas accepter une vidéo appelée la danse du pape. Il est un virus qui formate votre mobile. Attention, il est très dangereux. Ils ont annoncé aujourd’hui à la radio. Transmettre à autant que vous le pouvez.

« C’est un virus qui formate votre mobile. Attention, c’est très dangereux. Ils l’ont annoncé aujourd’hui sur la radio BBC. Fais ce message au plus grand nombre! », croit alerter un autre type de message.

Mais, c’est un vieux canular.

Plusieurs plateformes et comptes Facebook ont eu à diffuser la fausse information?

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1843724132585106&id=100008426102628

Avant Togocheck, Snopes, un site web anglophone fait dans la lutte contre les canulars informatiques et des rumeurs infondées circulant sur Internet, décortiqué cette fausse alerte.

Nous n’avons trouvé aucune information suggérant que l’avertissement du virus Dance of the Pope était tout sauf une rumeur. Aucune station de radio n’était liée à la prétendue annonce; aucun média n’a rapporté l’histoire; aucune des sociétés d’antivirus n’en avait entendu parler; et, plus révélateur, personne ne semblait avoir expérimenté le virus sur son propre appareil. Si le virus était réel, de nombreux utilisateurs auraient déjà rencontré et ouvert la pièce jointe malgré l’avertissement en circulation.

Ont fait savoir en Anglais, les promoteurs de Snopes https://www.snopes.com/fact-check/dance-of-the-pope-virus-hoax/

Loin d’être un virus au départ, ce canular se fait partager comme un véritable virus sur les réseaux sociaux et sur des plateformes d’informations.

L’une des motivations des concepteurs de fausses informations est de les voir se faire partager, créant une chaine de message. Ne tombez pas vous aussi dans ces pièges qui pourront récolter des informations confidentielles sur vous.

Par Jacques Amen / Sylvio Combey

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.