Pas de cas de coronavirus à Lomé

71

Une alerte fait croire que l’aéroport international Gnassingbé Eyadema de Lomé est mis en quarantaine pour cause de cas suspect de coronavirus. Mais en réalité, tout est faux !

L’information truquée est attribuée à des sites français, Franceinfo.fr et leparisien.fr .

La fake news sur France Info
La capture fausse sur LeParien

Sur le site FranceInfo.fr l’article tel mentionné n’a jamais été publié. Le diffuseur de l’alerte à travers une capture d’écran a modifié le titre d’un autre article et placé le Togo.

Comparaison entre le faux et l’article original sur le site FranceInfo


Le lien de l’article original est révélateur parce-que différent du titre modifié. Et l’auteur a fait exprès de ne montrer que le titre falsifié et non le contenu de l’article .

Le lien de l’article qui ne concorde pas avec le contenu

De même, la capture d‘écran du site leparisien.fr a été montée de toute pièce. Le contenu de l’article parle en effet, de premiers cas de contamination en Afghanistan, au Barhrein, au Koweit, en Irak et Oman.

Comparaison entre le faux et l’article original


Le bureau Togo de l’Organisation mondiale pour la santé (OMS) contacté par Togocheck soutient qu’aucun suspect n’est détecté dans le pays.

En clair, l’aéroport international de Lomé n’a jamais été mis en quarantaine pour cause de coronavirus. Des vols internationaux sont encore arrivés ce 25 février 2020 à l’aéroport de Lomé et aucun vol en perspective n’est annulé.

Diffuser et partager des fausses informations est passible de poursuites judiciaires au Togo.

Par Sylvio Combey et Jacques Amen

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.