Le piment dans la soupe n’aide pas contre la Covid-19

343

De bouche à oreille, ça se raconte beaucoup au Togo que le piment dans la soupe aiderait à anéantir l’effet d’un quelqu’un virus, de surcroit la Covid-19, s’il se retrouvait dans le corps. Ce pseudo remède a été même partagé sur la messagerie WhatsApp en langue locale. Et pourtant, le piment n’est aucunement un remède contre le nouveau coronavirus.

Des médecins togolais contactés par Togocheck soutiennent aussi que le piment n’est pas un remède contre le COVID-19

Dr Serge Michel Kodom, spécialiste de maladies infectieuses précise qu’aucune étude n’a encore démontré l’effet du piment sur le Covid-19.

Un autre médecin qui a requis l’anonymat explique que le piment contient une substance appelée la capsaïcine et a plutôt des effets sur les bactéries qui auraient développé des résistances antibiotiques à large spectre. Il se retrouve dans des médicaments comme l’amoxicilline et le cefriaxone qui sont souvent prescrits dans le traitement de l’herpes génital. Mais, contre le Covid-19, aucune preuve scientifique n’existe encore.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui travaille avec un réseau mondial de médecins chevronnés, dans sa rubrique “en finir avec les idées reçues” sur son site internet, rejette aussi cette allégation car n’étant pas prouvée scientifiquement.

Faire une déduction et prétendre que le piment dans la soupe peut prévenir ou guérir de la Covid-19 est plutôt dangereux pour la santé.

Aux amateurs du piment, l’OMS recommande plutôt une alimentation équilibrée, une bonne hydratation, une activité physique régulière et un sommeil de qualité pour maintenir un bon état de santé général.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.