Le Coronavirus n’est pas inactif hors du corps humain

31

Encore une fausse information sans fondement scientifique qui est partagée sur les réseaux sociaux. Il s’agit de celle faisant croire que le virus de la Covid-19 est inactif lorsqu’il se trouve hors du corps humain. Les recherches scientifiques et recommandations formulées depuis le début de la pandémie affirment pourtant le contraire. 


Les études scientifiques sont claires : air, sol, surfaces, le virus y est viable
Togocheck a contacté via la messagerie WatsApp le Docteur Damien Ekoue KOUVAHEY, médecin généraliste togolais. Et il est catégorique sur la question : ” Non ! Ce n’est pas vrai que le coronavirus est complètement inactif hors du système humain. Il va avoir un certain temps avant de mourir. Ce délai de vie dépend de la surface sur laquelle le virus se pose et peut aller jusqu’à 8 heures de temps sur certaines surfaces ”.

Docteur KOUVAHEY précise que ” Le virus peut se déposer sur les toilettes, les portes, les portières ou le sol et il reste actif pendant un bon bout de temps. On ne peut donc pas dire que le virus est complètement inactif hors du corps humain. Il est actif et peut rester vivant sur les surfaces”

Ces explications du médecin sont confortées par des études scientifiques. Un groupe de scientifiques des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), de l’Université de Californie à Los Angeles et de Princeton (États-Unis) s’est penché sur le sujet. 

Les conclusions de cette étude publiée le 17 mars 2020 dont nous avons trouvé copie sur le site “The New England journal of Medicine “, une revue médicale américaine sont claires. Le virus de la Covid-19 est détectable dans l’air jusqu’à 3 heures après son émission, peut survivre sur du plastique et l’acier inoxydable jusqu’à 72 heures (3 jours), et 24 heures (1 jour) sur du carton. 

Une recherche sur le site officiel de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS)  nous a permis de déboucher sur un document dénommé ”Nettoyage et désinfection des surfaces environnementales dans le cadre de la Covid-19 ; orientations provisoires” datée du 15 mai 2020. Le document cite deux études et affirme que ”des études ont évalué la persistance du virus de la COVID-19 sur différentes surfaces. L’une d’entre elles a montré que le virus pouvait demeurer viable un jour entier sur les tissus et le bois, deux jours sur le verre, quatre jours sur l’acier inoxydable et le plastique, et sept jours sur la couche extérieure d’un masque médical.

Dans le même document, une autre étude a révélé que le virus survivait quatre heures sur du cuivre, 24 heures sur du carton et jusqu’à 72 heures sur du plastique et de l’acier inoxydable. Le virus survit également dans une large gamme de valeurs de pH et de températures ambiantes, mais est sensible à la chaleur et aux méthodes de désinfection courantes.


Le site web de l’institut pasteur de France que nous avons également consulté répond qu’au vu des données disponibles, la survie des coronavirus dans le milieu extérieur n’est que quelques heures sur des surfaces inertes sèches. D’après le site, de nouvelles études font état d’un risque de transmission du virus par voie aéroportée, à travers des micro gouttelettes émises lors de la parole ou des bio-aérosols de particules virales en suspension, pouvant être majorés dans les espaces confinés.


Réduire la menace grâce à l’hygiène
Selon le document publié par l’OMS cité plus haut (”Nettoyage et désinfection des surfaces environnementales dans le cadre de la Covid-19 ; orientations provisoires”), ” de même que les autres coronavirus, le SARS-CoV-2 (virus responsable de la Covid-19) est enveloppé d’une membrane lipidique fragile qui le rend plus vulnérable aux désinfectants que les virus non enveloppés tels que les rotavirus, les norovirus et les poliovirus”.

L’organisation recommande à cet effet le nettoyage et la désinfection des surfaces. ” Afin d’éviter toute nouvelle transmission, il est donc essentiel qu’elles (les surfaces) soient correctement nettoyées et désinfectées, en particulier là où sont pris en charge les patients atteints de la COVID-19. Ces consignes valent également pour tout autre endroit, y compris les foyers et les établissements non-traditionnels, où sont placées en isolement des personnes présentant des symptômes bénins et sans complication de la COVID-19.”

En plus de la désinfection des surfaces, dans le cadre des mesures barrières, l’OMS recommande de se laver les mains à l’eau et au savon ou à l’aide d’une solution hydroalcoolique, d’éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche car ” Les mains sont en contact avec de nombreuses surfaces qui peuvent être contaminées par le virus. Si vous vous touchez les yeux, le nez ou la bouche, vous risquez d’être en contact avec le virus présent sur ces surfaces,” et aussi parce que ” Se laver les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon tue le virus s’il est présent sur vos mains”

En définitive, l’information selon laquelle le nouveau coronavirus est inactif hors du corps est bien évidement fausse. Il est important de suivre les recommandations de l’OMS et des experts de la santé au détriment des informations qui se propagent sur les réseaux sociaux, afin de briser les chaines de contamination de la Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.