Les bains de bouche ne peuvent pas traiter la Covid-19

11

Depuis l’apparition des premiers cas de Covid-19, plusieurs remèdes et solutions ‘miracles’ sont proposés, notamment sur les réseaux sociaux. L’un d’entre eux soutient que les bains de bouche, notamment ceux composés avec de la Povidone iodée (Bétadine verte) peuvent réduire la quantité de virus (charge virale) dans la gorge du patient contaminé.

Cette affirmation tout comme cette image sur laquelle on peut lire en anglais : ” Le Coronavirus, avant qu’il n’atteigne les poumons, reste dans la gorge pendant quatre jours. Et à ce moment, la personne commence à tousser et à avoir des douleurs dans la gorge. Si elle boit beaucoup d’eau et se gargarise avec de l’eau tiède & sel ou vinaigre, elle élimine le virus.  Propagez cette information parce que vous pouvez sauver quelqu’un avec cette information”, sont largement partagées sur les réseaux sociaux et traduites dans plusieurs langues, selon une recherche effectuée sur le moteur de recherche Yandex.

Dans un entretien publié sur industriepharma.fr, le Professeur de pharmacie industrielle et directeur du Laboratoire de Technologie Pharmaceutique Industrielle de Bordeaux (LTPIB), Luc Grislain, propose le gargarisme avec de la povidone iodée, dans la lutte contre une infection à la Covid-19. “Même s’il n’éradique pas complètement le virus, le gargarisme permet de réduire la charge virale localement et donne plus de temps au système immunitaire pour produire les anticorps salvateurs. Il est démontré in vitro qu’un contact de 15 secondes à deux minutes est suffisant pour supprimer la charge virale “, a-t-il affirmé.

Toutefois, le Professeur Grislain, précise que ” Il ne s’agit pas de proposer un nouveau médicament contre le coronavirus, à l’image de la chloroquine, mais simplement d’introduire un nouveau geste barrière au même titre que le fait de se laver les mains.”

Les bains de bouche : ce qu’on en sait

Les bains de bouche sont composés essentiellement d’eau, d’alcool, de benzoate de sodium, d’acide benzoïque et de menthol. Grâce à leur composition, ils permettent de lutter contre les bactéries responsables de la plaque dentaire. Riches en fluor, ils luttent également contre les caries dentaires et leur goût mentholé rafraîchit l’haleine. Mais ces effets ne constituent pas une preuve que les bains de bouche peuvent traiter le Coronavirus.

Contacté par Togocheck, le médecin généraliste togolais, Damien Ekoue Kouvahey, explique que le bain de bouche ne peut en aucun cas, suffire à éliminer le coronavirus. Aussi, précise-t-il, même si les antibiotiques permettent de tuer ou de stabiliser certains microorganismes, rien n’a été prouvé en ce qui concerne l’élimination du Coronavirus par un bain de bouche.”

Aucune recommandation formelle issue de source fiable

Aucune des différentes sources fiables consultées par Togocheck ne recommande les bains de bouche comme un moyen de traitement ou de protection contre la Covid-19.

Listerine, une des marques de bain de bouche les plus connues, indique sur son site web que “L’ antiseptique LISTERINE ® est un bain de bouche quotidien dont il a été prouvé qu’il tue 99,9% des germes responsables de la mauvaise haleine, de la plaque dentaire et de la gingivite. Le rince-bouche LISTERINE ® n’a pas été testé contre le coronavirus et n’est pas destiné à prévenir ou à traiter le COVID-19. “

Les producteurs de la marque Listerine formulent également la recommandation que “Les consommateurs doivent suivre les mesures préventives émises par l’Organisation mondiale de la santé,  notamment se laver les mains fréquemment, maintenir une distance sociale et éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), institution de référence quant aux moyens de traitement et de prévention de la Covid-19, ne mentionne dans aucune de ses recommandations que les bains de bouche peuvent traiter voire protéger de la Covid-19. “Il n’existe actuellement aucun remède spécifique pour traiter ou prévenir la COVID-19”, peut-on lire sur le site internet de l’OMS que nous avons consulté pour des informations complémentaires.

L’organisation précise également dans sa section ‘Informations au grand-public’ que ” Rien ne prouve que le fait de se rincer régulièrement le nez avec une solution saline protège les gens contre l’infection par le nouveau coronavirus.  

Il existe quelques éléments probants indiquant que cette pratique peut aider les gens à se remettre plus rapidement d’un rhume ordinaire. Cependant, il n’a pas été démontré que le fait de se rincer régulièrement le nez permettait de prévenir les infections respiratoires”.

Les experts de la Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique (SFPT) ne formulent aucune recommandation en ce sens. “Il n’est pas recommandé d’effectuer des bains de bouche à la povidone iodée pour diminuer un éventuel portage oropharyngé. Il n’existe pas de preuve à l’heure actuelle que les bains de bouche diminuent la quantité de virus au niveau de la gorge chez l’humain, ni que cette éventuelle diminution réduirait le risque de transmission du virus ou de déclarer une infection au COVID-19“, peut-on lire sur le site sfpt-fr.org, que nous avons consulté.

Les chercheurs des Centres de contrôle et de prévention des maladies ont mené une étude sur l’effet des principaux antiseptiques contenus dans les bains de bouche (éthanol, chlorhexidine, chlorure de cétylpyridinium, peroxyde d’hydrogène…) sur les virus. Et quant à la Covid-19, ils restent prudents : “Nous ne savons pas encore si ces produits sont actifs contre la membrane lipidique du Covid-19“, indique la professeure O’Donnell, principale auteure de l’étude. Mais, on sait que la bouche et les glandes salivaires constituent une des voies d’entrée et de réplication du coronavirus.           

En conclusion, il faut retenir que, d’une part, la bouche n’est pas la seule voix de transmission du virus. Le nez, les yeux et la gorge sont aussi d’importants sites de réplication et de propagation. D’autre part, il est reconnu que les bains de bouche sont efficaces pour une bonne hygiène bucco-dentaire.

Mais, bien qu’utiliser des bains de bouche aide à se débarrasser de la mauvaise haleine et contribue à éliminer certains microbes pendant quelques minutes dans la salive, cela ne signifie pas qu’ils protègent ou traitent l’infection à la Covid-19.

Les seules méthodes préventives officiellement reconnues pour se protéger contre l’infection, sont le respect des gestes barrières ainsi que les mesures d’hygiènes préconisées par les autorités sanitaires. Pour ce qui est du traitement, les spécialistes de la santé ne mentionnent pas les bains de bouche dans le protocole de prise en charge des patients atteints de la Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.