Non, la Covid-19 n’est pas transmise par le sang

309

Le sang est-il un vecteur de contamination de la Covid-19 ? L’inquiétude partagée sur les réseaux sociaux, serait probablement issue des rapports de biologistes chinois dans la revue Emerging Infectious Diseases sur le site internet des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). Ces derniers déclarent avoir détecté de l’ARN (l’acide ribonucléique) du SARS-CoV-2, le coronavirus responsable de la maladie Covid-19, dans des échantillons de plasma issus de dons de sang.

Mais, cette découverte ne constitue pas en soi une preuve de la transmission du virus par le sang.

La voie respiratoire, principal mode de transmission

Contacté par Togocheck via la messagerie WhatsApp, Docteur AWOUSSI Sossinou, secrétaire général du ministère de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins au Togo, a contesté cette affirmation. Le médecin épidémiologiste a martelé qu’il n’existe aucune évidence que ce virus qui affecte essentiellement les voies aériennes, puisse être transmis par le sang.

Christophe Bécavin, est chercheur à l’Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire (CNRS-Université Côte d’Azur en France) et spécialiste des mécanismes d’entrée du Covid-19 dans l’organisme. Interrogé sur la question par le quotidien français d’informations, 20Minutes.fr, il a déclaré que “le nouveau coronavirus ne se transmet pas par le sang. Et, si c’est le cas, ça n’a pas encore été prouvé”.

Selon les explications du chercheur, ” Il a été démontré qu’il (le virus) touchait d’abord des récepteurs dans le nez. Il va ensuite infecter les cellules formant les voies respiratoires jusqu’aux alvéoles pulmonaires. Les cellules sanguines ne présentent pas à leur surface les sites de liaison nécessaires à la fixation du virus responsable de la COVID-19. Les cellules qu’il cible se trouvent dans les systèmes respiratoire et digestif.”

Le Professeur Prince-David Mireille, bactériologue et virologue au Togo, précédemment interrogée par Togocheck, avait donné une explication similaire. ” Les cellules de l’arbre respiratoire (les narines, les bronches, l’arrière gorge) ont le site de réception, la porte d’entrée que les coronavirus peuvent reconnaître facilement.”

Dans quel cas le virus peut il être retrouvé dans le sang?

Dimitri Lavillette, chercheur du CNRS détaché à l’Institut Pasteur de Shanghai et dont le travail porte sur la transmission inter-espèces du virus, explique que le virus peut être retrouvé dans le sang, mais uniquement dans des cas très rares. « Cela peut être le cas aux derniers moments du malade, lorsque l’infection est généralisée et touche tous les organes », explique-t-il.

Une autre explication donnée par le chercheur est la piste des anticorps. Selon lui, toute personne infectée développe des anticorps. Ainsi, ceux qui meurent n’en auront pas développé assez. Ces anticorps peuvent complexer le virus, qui, alors, ne réussira pas à vous infecter. En clair, même si on peut détecter du virus dans votre sang, ce n’est pas pour autant que ce virus sera infectieux. »

“COVID-19 – Ce que nous savons jusqu’à présent sur… la transmission par le sang”, est un document publié le 5 février 2020 par l’organisme santé publique de l’Ontario (Canada). Même si, le document n’exclut pas une ” possibilité théorique d’une transmission par le sang“, il affirme “À ce jour, aucune preuve dans la littérature évaluée par des pairs n’indique que le virus de la COVID-19 peut être transmis par le sang.”

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué que la voie principale de propagation de la Covid-19 demeure la voie aérienne. Il est vrai que dans de rares cas, le virus a été retrouvé dans le sang de certains patients atteints de la Covid-19. Mais, au regard de la rareté de ces cas et d’après les documentations actuelles, il n’existe aucune preuve pour affirmer que la Covid-19 est transmissible par le sang.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.