Les bavettes mouillées ne protègent pas contre le virus de la Covid-19

111

Humidité, pluie, transpiration etc. sont autant de facteurs de notre quotidien avec lesquels il nous faut composer en plus du port de masques de protection dans le contexte actuel de la Covid-19. Et parlant d’humidité, selon certaines affirmations relayées sur la toile, dès qu’un masque est mouillé, il devient une passoire pour la Covid-19, et donc inefficace.

Cette affirmation est bien vraie et motive plusieurs recommandations générales formulées par rapport au port du masque dans le contexte pandémique actuel.

Voici pourquoi…

Selon le site français d’informations médicales, allodocteurs.fr que Togocheck a consulté, “Tous les chercheurs s’accordent à dire que la pluie et l’humidité diminuent l’efficacité des masques”. Interrogé sur la question, la directrice de recherches à l’institut national de la santé et de la recherche médicale en France (Inserm) et spécialiste des maladies allergiques et respiratoires, Isabella Annesi-Maesano, indique que l’humidité change les propriétés des masques et les empêche de bien filtrer

” Les virus sont plus petits que les trous du masque, quand vous respirez, ils passent à travers le masque, mais ils ne vont pas dans votre nez sinon ça ne servirait à rien. Les virus se collent aux fibres du masque, notamment dans le filtre qui constitue la couche intermédiaire”, a-t-elle précisé.

D’après les explications de l’Association française de normalisation (AFNOR) sur son site internet : https://www.afnor.org/ ,  ” Un masque, qu’il soit de type chirurgical ou en tissu, est moins efficace s’il est mouillé par la pluie ou rendu humide par son usage (respiration, transpiration…). Il est donc fortement recommandé de changer son masque mouillé pour en mettre un nouveau, sec.” La raison principale est que “le degré de protection des masques se mesure à l’électricité statique des fibres du tissu qui arrête les gouttelettes des postillons. Or, si le masque est mouillé, cette électricité statique disparaît et les gouttelettes passent plus facilement.”

“Le degré de protection des masques se mesure à l’électricité statique des fibres du tissu qui arrête les gouttelettes des postillons. Or, si le masque est mouillé, cette électricité statique disparaît et les gouttelettes passent plus facilement.”

Association française de normalisation (AFNOR)

Il est évident que le masque de protection, porté sur une certaine durée, occasionne une certaine gêne aux porteurs, et ce surtout en période de forte chaleur. Comme solution, certains pensent donc à humidifier le masque afin de se rafraichir. Mais, dans un communiqué en date du 30 juillet 2020 et une infographie publiée sur son compte Twitter le 6 août 2020 (voir ci-dessous), le ministère français des Solidarités et de la Santé déconseille cette pratique. « Il ne faut jamais humidifier le masque, même si cela peut procurer une sensation de rafraîchissement. Si le masque est humide (transpiration,…), il faut le changer car son efficacité n’est plus assurée ».

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans sa rubrique “Conseils au grand public – En finir avec les idées reçues publiée sur son site internet who.int et mise à jour le 23 novembre 2020 indique que ” La transpiration peut entraîner une humidification plus rapide du masque, rendant la respiration plus difficile et favorisant la croissance des micro-organismes.”

Remplacer le masque mouillé, respecter les mesures barrières

La seule option valable lorsque son masque de protection est humide ou mouillé est de le remplacer immédiatement. Selon les experts, la limite recommandée pour le port d’un masque chirurgical est de 4h maximum en temps normal, et de 8h pour les masques FFP, selon la notice du fabricant. Mais si celui-ci est mouillé, il est recommandé de le changer immédiatement.

Toutefois, l’OMS recommande de toujours respecter les mesures d’hygiène adéquates lors du port et du retrait du masque. Il recommande : ” lavez-vous les mains avant de mettre votre masque, ainsi qu’avant de l’enlever et après l’avoir fait, et après l’avoir touché, à tout moment ; assurez-vous qu’il couvre à la fois votre nez, votre bouche et votre menton ; lorsque vous enlevez votre masque, placez-le dans un sac en plastique propre et lavez-le, chaque jour, s’il s’agit d’un masque en tissu ou jetez-le dans un poubelle si c’est un masque médical.”

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.