Le vin ne protège aucunement pas contre la Covid-19

20

Selon un article partagé sur les réseaux sociaux, le vin protègerait contre la Covid-19. Attention, il s’agit d’une fausse et dangereuse affirmation.

D’où vient l’information ?

Un article intitulé « une nouvelle étude confirme que le vin protège du covid19 » a été publié le 02 février 2021, sur le site internet Vitisphère, spécialisé dans les spiritueux.

72 heures après, soit le 05 février 2021, le titre de l’article a été modifié en « une nouvelle étude étaye l’hypothèse d’un effet protecteur des composés du vin contre la covid-19 ». Selon le rédacteur de l’article, le titre a été modifié «suite à des retours de lecteurs», «pour mieux refléter son contenu. Soit un résultat in vitro concernant une molécule du vin.»

L’article s’est basé sur une étude de l’Université de médecine de Taïwan, titrée «L’acide tannique supprime le SRAS-CoV-2 en tant qu’inhibiteur double de la protéase principale virale et de la protéase cellulaire TMPRSS2», publiée le 01 février 2021. Selon cette étude menée in vitro, l’acide tannique présent dans le raisin et le vin, inhibe efficacement l’activité de deux enzymes clés du virus et l’empêche de pénétrer dans les tissus cellulaires.

Selon ce même article, qui cite les propos du docteur Mien-Chie Hung, biologiste moléculaire et président de l’Université de médecine de Taïwan (ndlr : l’un des auteurs de l’étude) intervenant sur la chaîne de télé TVBS, il “recommande aux citoyens de consommer des aliments et des boissons riches en tanins pour renforcer leur immunité. « C’est le cas du raisin, du vin, de la banane, du thé, et des légumes »”.

Le vin et le tannin ont-ils des avantages documentés sur la santé ?

L’acide tannique (Acidum tannicum) dont il est question dans cet article, est un polyphénol de la famille des tanins hydrolysables. Il est présent dans les noix de galle, l’écorce et d’autres parties des plantes. Il est utilisé dans plusieurs domaines, notamment la médecine, l’industrie alimentaire ou encore pour la clarification du vin ou de la bière et la dénaturation de l’alcool industriel, renseigne l’encyclopédie universelle, Wikipédia.

Plus précisément, selon le site internet français dédié au vin, dico-du-vin, «(…) les tannins (ndlr : source de l’acide tannique) proviennent (essentiellement pour les vins rouges) de la peau, des pépins (5 à 8 %) et des rafles du raisin (3 %). (…) Par leur effet antioxydant, les tannins protègent le vin durant son vieillissement, avec en plus une action antiseptique puisqu’ils participent à l’anéantissement de certaines bactéries nocives.

Source : dico-du-vin.com

Mais, en dehors de l’étude en question, aucune autre donnée ou documentation n’a prouvé ou mis en évidence les effets protecteurs du vin ou de l’un de ses composants contre la Covid-19. 

Il n’est pas rare de trouver sur internet ou dans des magazines, des vidéos, des articles et des études qui confèrent au vin des avantages pour la santé. Mais la plupart s’accordent à dire que les avantages du vin ne se font ressortir que quand il est consommé en faible quantité.

Le vin a-t-il vraiment des effets sur la Covid-19 ?

Contacté par Togocheck, Docteur AWOUSSI Sossinou, médecin épidémiologiste et spécialiste de santé publique déclare que cette information est juste un abus et donc archi faux. Le vin peut au contraire favoriser l’infection à la Covid-19 par la perturbation du métabolisme ou l’aggraver si l’on est infecté a-t-il expliqué.

Selon un article du quotidien français LeParisien.com l’acide tannique inhibe bien une « protéase », un enzyme, qui est co-récepteur du virus de la  Covid-19. Sur des cellules en culture, il inhibe également l’entrée du virus. Mais cela ne signifie pas que boire du vin diminue pour les humains les risques d’attraper la Covid-19.

“Depuis des décennies on trouve des résultats qui indiquent que tel ou tel polyphénol aurait des activités biologiques in vitro. À partir de ces résultats, tous les lobbys – principalement du tabac de l’alcool – se saisissent de quelques éléments et généralisent leurs effets” a indiqué le Docteur. Axel Kahn, médecin et généticien au quotidien français LeParisien.

Sur cette question la chaîne d’information LCI martèle qu’Il est donc abusif d’interpréter les résultats de cette étude comme la preuve d’une efficacité du vin pour se prémunir du virus. Des essais in vitro sur l’acide tannique ne peuvent absolument pas être transposés à la consommation d’un verre de vin rouge.

L’alcool est dangereux pour la santé

Le président de l’Université de médecine de Taïwan, Mien-Chie Hung, a affirmé aux journalistes de la  franceinfo que “Si vous buvez du vin, comparé à quelqu’un qui n’en boit pas – bien sûr, il ne faut pas trop en boire – votre capacité à supprimer le Covid-19 est probablement plus importante

Mais, l’OMS rappelle que la consommation fréquente ou excessive d’alcool «ne tuera pas le virus dans l’air inhalé et ne vous donnera aucune protection contre le Covid-19». Elle a insisté plutôt sur le fait que l’alcool peut augmenter les risques pour la santé. 

Le magazine scientifique Futura-sciences  dans un article sur la composition du vin a signifié que les acides (dont les tanins) présents dans le vin représentent trois à neuf grammes de son contenu dans un litre contre 80 grammes d’alcool en moyenne.

L’alcool selon le site santé pourquoidocteur.fr[1]  augmente le nombre de récepteurs ACE2, qui constituent la cible favorite du virus pour infiltrer nos cellules. Sa consommation favorise également les réactions immunitaires inflammatoires, qui augmentent les risques de formes graves. De même, une étude canadienne publiée le 15 juin 2020, dans le Journal of studies on Alcohol and Drugs indique que, même une consommation modérée d’alcool, respectant les recommandations officielles, est dangereuse.

Selon les experts de la santé, la consommation et surtout l’excès d’alcool et de drogues sont dangereux pour la santé.  Au début de la crise sanitaire au Togo de fausses informations selon lesquelles les consommateurs d’alcool (sodabi) et de drogue étaient immunisés contre la Covid-19 avaient d’ailleurs circulé sur les réseaux sociaux. Des informations factcheckées et démenties par Togocheck au deuxième trimestre de 2020.

Boire du vin ne vous protège aucunement contre la Covid-19. Le seul moyen de se protéger du virus est le respect des mesures barrières.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.