Non, le Coca-Cola ne rend pas positif le test rapide de Covid-19

26

Des vidéos dans lesquelles on voit des agents de santé (un pharmacien en France dans l’un et un médecin africain dans l’autre), soumettre du coca cola aux tests antigéniques sont largement diffusés sur les réseaux sociaux. L’objectif de ces vidéos est de montrer que le Coca-Cola peut rendre positif le test antigénique de la Covid-19, et donc que ces tests ne sont pas fiables. D’après les recoupements effectués par Togocheck, ces vidéos peuvent induire en erreur car les expériences qu’elles montrent n’ont pas été réalisées correctement.

Vidéos virales, expériences hasardeuses !

Tout est parti de la publication Facebook de l’internaute du nom de Pierre Sykora, le 25 janvier 2021. Il a rendu public la vidéo d’un pharmacien français qui a effectué un test de dépistage rapide du coronavirus (de marque AAZ), avec du Coca-Cola qui s’est révélé positif. La vidéo est devenue virale et sa publication a généré plus de 29.804 partages et plusieurs interactions. Elle a été également largement partagée sur le réseau social WhatsApp.

Suite à cette vidéo, un autre agent de santé africain, dans une autre vidéo publiée sur YouTube et partagée sur les réseaux sociaux a repris cette même expérience (1, 2). En versant du Coca-Cola sur un test rapide, au bout de quelques minutes, son test aussi est devenu positif. Sa conclusion comme celle du pharmacien français, est que le Coca-Cola rend positif le test rapide de la Covid-19.

Le ‘’test rapide antigénique’’ est fiable !

Par définition, le test antigénique permet de savoir rapidement si une personne est contaminée à la Covid-19, mais aussi à la grippe ou au VIH. Il s’effectue par un prélèvement dans les narines qui va permettre de rechercher la présence d’antigènes ( ndlr : Selon le dictionnaire Larousse, l’antigène est une substance qui, introduite dans un organisme, est capable d’y provoquer la stimulation des cellules immunocompétentes responsables de la production d’anticorps ou d’une réaction immunitaire à médiation cellulaire). Il existe des tests rapides pour plusieurs maladies, notamment le VIH, l’angine, le gluten etc. AAZ est internationalement reconnue comme entreprise pionnière et productrice de tests antigéniques.

Donnant davantage de détails, cerballiance.fr, un réseau de près de 450 laboratoires d’analyses médicales dans toute la France et sur l’île de la Réunion, explique dans un article sur son blog santé, que l’atout du test rapide antigénique « réside dans la rapidité de rendu du résultat, néanmoins il présente une sensibilité moins importante que le test PCR, raison pour laquelle il est recommandé uniquement pour les cas symptomatiques avec une charge virale élevée. »

Docteur Kokou Mawulé DAVI, chargé du programme prévention et contrôle des maladies au bureau de l’OMS au Togo explique à Togocheck que « les tests antigéniques recherchent l’antigène viral. Ils utilisent les échantillons naso-pharyngés et permettent de diagnostiquer une infection virale en cours notamment de Covid-19. »

Il précise également qu’au « Togo ces tests sont réalisés grâce aux appareils appelés Genexpert qui sont disponibles au CHU Sylvanus Olympio et dans les labos des régions (1, 2, 3). Ils sont très performants pendant les 5 à 7 premiers jours des symptômes et le résultat est disponible en moins d’une heure.»

Les agents et acteurs de la santé s’accordent sur la fiabilité et la performance des tests antigéniques. Selon la Haute Autorité de la Santé en France, les tests antigéniques sont performants chez les patients symptomatiques. Plus rapides que les tests RT-PCR, les tests antigéniques permettent de désengorger les laboratoires en réduisant les délais pour se faire tester et recevoir ses résultats.

Le Coca-Cola rendrait “faussement” le test positif par destruction des substances contenues dans le test. (…) Le test au Coca-Cola n’est pas correctement réalisé parce que le solvant n’est pas utilisé.

Source : Docteur PATASSI Akouda, Médecin infectiologue au CHU Sylvanus Olympio

Test antigénique sur le Coca-Cola : Un faux positif 

Joint par Togocheck, Docteur PATASSI Akouda, Médecin infectiologue au CHU Sylvanus Olympio, a déclaré que le Coca rendrait “faussement” le test positif par destruction des substances contenues dans le test. Selon le Docteur PATASSI, le test au Coca-Cola n’est pas correctement réalisé parce que le solvant (un réactif fourni avec le test antigénique) n’est pas utilisé.

En France, vingt-quatre (24) heures après la publication de la vidéo du pharmacien  français, soit le 26 janvier 2021, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) a réagi sur Twitter, en dénonçant dans un communiqué “une tentative d’humour irresponsable et inappropriée”.

Dans un communiqué publié sur leur site web, le Président et CEO de AAZ, Joseph COULLOCH, Biologiste Médical et Docteur en pharmacie, indique  « L’acidité de ce liquide (le Coca-Cola) dégrade le test en détruisant ses composants et provoque une réaction chimique rendant les deux bandes réactives visibles. »

Il poursuit « Rappelons que le principe du test est une réaction immunologique qui doit se dérouler dans des conditions précises, notamment de pH, qui sont obtenues en suivant les indications de la notice d’utilisation fournie dans le coffret. Toute autre procédure d’utilisation est un mésusage. Le test doit être impérativement utilisé avec le réactif d’extraction fourni dans le coffret. Ce réactif est indispensable, il a un rôle crucial car il permet d’équilibrer le pH de la réaction et donc de garantir les performances du test. »

Des recherches supplémentaires (1, 2,3) menées par Togocheck ont permis de savoir que ce n’est pas seulement sur le test antigénique que la boisson Coca-Cola a des effets. Elle rend aussi positif les tests de grossesse. On peut réaliser des tests qui aboutiront à un faux positif avec des substances qui ont des taux d’acidité élevés comme le vinaigre, de l’eau salée ou sucrée.

Le pharmacien auteur de la vidéo, qui a souhaité garder l’anonymat, a expliqué à l’Agence France Presse (AFP), qui l’a contacté qu’il s’agissait d’une  « blague entre potes prise au premier degré ». « On déconnait entre potes. Je l’ai faite [la vidéo] parce que plein de patients à moi me disent ‘Oui, il paraît que si on boit du coca-cola on a le Covid’ […] J’ai fait le test et je l’ai envoyé à un groupe comme ça et puis, ils ont dû l’envoyer à des amis à eux et c’est parti comme ça”, explique-t-il.

En conclusion…

Les conclusions issues des expérimentations faites avec le Coca-Cola sur les tests antigéniques encore appelés ‘’Tests rapides’’ dans les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux sont erronées. Il s’agit plutôt de résultats nommés « Faux positifs » qui sont dus à une mauvaise utilisation des tests rapides (non utilisation du réactif d’extraction) et induits par l’acidité de la boisson testée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.