Aucune preuve que la vaccination contre la Covid-19 cause l’infertilité

107

Des informations selon lesquelles les vaccins contre la Covid-19 pourraient rendre infertile, en altérant les capacités de reproduction de la femme notamment, circulent depuis quelques semaines sur les réseaux sociaux. Et pourtant, cette rumeur ne repose sur aucune base scientifique.

Une fausse information née de suppositions

Il s’agit d’une rumeur largement répandue depuis quelques semaines à propos du vaccin contre le coronavirus développé par le laboratoire Pfizer et sous lequel une internaute a laissé un commentaire alarmiste sous une photo publiée Facebook le lundi 10 janvier 2021.  Selon la rumeur, ce vaccin pourrait rendre infertiles les femmes.

 “Le vaccin contient de la syncytine… Hormone naturelle nécessaire lors d’une grossesse pour le placenta”, pense savoir l’internaute, qui explique que cela voudrait dire “que le corps va fabriquer des anticorps contre la syncytine pouvant provoquer la stérilité chez les femmes en âge de procréer”. Une publication totalement erronée, qui confond plusieurs éléments.

Selon la chaîne française LCI, cette publication trouve son origine dans une lettre ouverte publiée le 1er décembre et adressée à l’Agence européenne du médicament (AEM) par ” le Docteur Mike Yeadon, ancien responsable de la recherche respiratoire chez Pfizer et l’allemand Docteur Wolfgang Wodarg spécialiste des poumons et ancien chef du service de SP”. Le régulateur européen est alors en pleine étude des données du vaccin développé par Pfizer et BioNTech, et cette pétition est supposée lister de présumés dangers et incertitudes de ce produit.

Ses auteurs y relèvent que la protéine S du virus – aussi appelée “spike”, en anglais dans le texte – est proche de la syncytine-1, une protéine essentielle au développement du placenta chez les mammifères. Or, les auteurs estiment que les anticorps du vaccin, parce qu’ils apprennent à l’organisme à combattre le coronavirus, pourraient en même temps pousser notre corps à s’en prendre à la syncytine ; une sorte de dommage collatéral. La théorie est amplifiée et déformée, pour finalement  devenir une quasi-affirmation, notamment via une version française et abrégée parue sur le site FranceSoir.

Aucune preuve que la vaccination cause l’infertilité

Coronawestafrica.info est une initiative conjointe de l’Union Européenne (UE) et l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), financée par l’UE. Il s’agit de la bibliothèque en ligne par excellence pour l’engagement communautaire en réponse à la Covid-19 en Afrique de l’Ouest et du centre. Selon cette plateforme, les vaccins contre la COVID-19 ne causent pas d’infertilité chez les hommes ni les femmes. La sûreté et l’efficacité des vaccins sont soigneusement testées avant que leur usage ne soit autorisé.

Togocheck a interrogé le Docteur Koffi Ebenezer Agbétiafa, Directeur préfectoral de la santé du Golfe. Il déclare que ces affirmations relèvent du faux. Selon ce dernier, « (…) Cet effet n’est pas mentionné dans la littérature (médicale, ndlr). C’est purement de l’imagination des uns et des autres », a-t-il souligné.

D’autres recherches effectuées par Togocheck ont également permis de retrouver le démenti de la chaine française LCI concernant le post à l’origine de cette fausse information, qui prétend que le vaccin de Pfizer-BioNTech contient de la syncytine.

Interrogée sur le sujet par l’AFP dans un article publié en décembre 2020, Annette Beck-Sickinger, professeur à l’Université de Leipzig en Allemagne, souligne, “si l’argument concernant la syncytine était vrai, chaque femme infectée par le virus serait par conséquent devenue stérile, mais ce n’est pas le cas”.

L’immunologiste Sophie Lucas dont les propos sont rapportés par la chaîne belge RTL dans un article en date du 9 février 2021, indique entre autres que « En science, la certitude absolue et la garantie du risque zéro n’existent pas » Toutefois, elle précise qu’ « Actuellement, il n’y a aucune raison de penser que ces vaccins contre le coronavirus ont une incidence sur la fertilité de la femme ou de l’homme. ‘’ et que ‘’(…) dans l’histoire des vaccins, aucun n’a jamais eu d’impact négatif sur la fertilité. »

Au regard de tous ces recoupements cumulés, il est vrai que les vaccins contre la Covid-19 entraînent certains effets secondaires connus de tous, comme la fièvre, la fatigue, des maux de tête, un léger œdème au point d’injection entre autres. Mais aucun cas d’infertilité n’a été signalé à ce jour et les spécialistes de la santé affirment que ces vaccins n’agissent pas sur la capacité de reproduction de l’homme ou de la femme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.