Covid-19 : La vaccination de masse n’affaiblit pas notre système immunitaire

107

Dans une vidéo alarmiste de 5 min 10 secondes partagée sur les réseaux sociaux (voir ci-dessous), un virologue belge du nom de Geert Vanden Bossche, alerte sur les dangers de la vaccination de masse contre la Covid 19.

Geert Vanden Bossche se présente sur son compte Twitter comme un virologue, “consultant indépendant en vaccination”. Il dit avoir travaillé pour plusieurs entreprises pharmaceutiques et la Fondation Bill & Melinda Gates. Dans une lettre adressée à l’OMS le 6 mars dernier et partagée des milliers de fois, il affirmait entre autres que les campagnes de vaccination actuelles pourraient provoquer “une catastrophe mondiale” à cause du risque “d’évasion immunitaire” induit par lesvaccins anti-Covid-19. Selon lui, la vaccination de masse contre la Covid-19 affaiblirait notre système immunitaire et accélérerait la mutation du virus.

Mais selon les recherches effectuées et les avis recueillis par Togocheck auprès de plusieurs sources médicales concordantes, cette thèse n’est pas vérifiée.

Vaccination et Système immunitaire : le principe

Le système immunitaire est chargé de la défense de notre organisme au quotidien, face aux agressions extérieures. Cette protection naturellement, est aussi activée par l’injection d’un vaccin, indique futura-sciences, un magazine thématique français sur la santé.

Ainsi, lorsqu’un microbe (virus, bactérie, parasite…) pénètre dans l’organisme, le système immunitaire détecte la présence de composants étrangers à l’organisme que l’on appelle antigènes. Notre système de défense reconnaît les antigènes comme intrus et cherche donc à les éliminer, en fabriquant des anticorps. Dans certains cas, le microbe pathogène peut déclencher une maladie grave car la production d’anticorps protecteurs nécessite du temps.

L’OMS indique que les vaccins agissent en entraînant et en préparant les défenses naturelles de l’organisme – le système  immunitaire – à reconnaître et à combattre les virus et les bactéries. Si l’organisme est ensuite exposé à ces agents pathogènes, il sera prêt à les détruire rapidement – ce qui évitera qu’une maladie ne se déclare. 

La vaccination s’appuie donc sur le système immunitaire ainsi que sur les compétences spécifiques de ses composants, en particulier les lymphocytes mémoire. Ces lymphocytes B à mémoires ont pour rôle de mémoriser les propriétés de l’antigène les ayant activés, afin de créer une réponse immunitaire plus rapide, plus longue, plus intense et plus spécifique dans le cas d’une seconde infection par ce même antigène (réponse immunitaire secondaire).

« La vaccination de masse ne peut pas affaibir notre système immunitaire. »

Docteur Ekoue Damien Kouvahey, médecin généraliste

Le vaccin peut-il affaiblir le système immunitaire ? Fausse conception !

Interrogé par Togocheck lors de l’émission Fact Show, le médecin généraliste, Docteur Ekoue Damien Kouvahey, indique que « La vaccination de masse ne peut pas affaiblir notre système immunitaire. Les études ont prouvé que lorsqu’une personne s’infecte elle-même de la Covid-19 ou lorsqu’une personne a eu la vaccin, la personne qui a eu le vaccin produit 20 fois plus d’anticorps que celle qui s’est infectée elle-même. Le vaccin produirait donc des anticorps pour lutter contre la Covid-19. »  

A l’idée selon laquelle les vaccins feraient perdre au système immunitaire sa capacité à se défendre par lui-même, Docteur Catherine Goujon, spécialiste de la vaccination à l’Institut Pasteur, explique au magazine santé français, “Santé Magazine”, que   « Cela ne fonctionne pas ainsi. Le système immunitaire réagit de la même façon à un vaccin qu’à une infection naturelle. » Le vaccin est composé d’antigènes non infectieux, mais le système immunitaire croit être en présence de véritables microbes. Que vous vous fassiez vacciner contre la grippe ou que vous attrapiez un rhume, il fonctionne toujours de la même façon.

Le vaccin renforce donc le système immunitaire en lui permettant de prendre de l’avance. Il lui donne l’occasion de fabriquer plus ou moins vite des armes spécifiques, et adaptées à différents virus et bactéries. Le jour où il les rencontre, il est ainsi immédiatement très efficace.

L’immunité naturelle d’un patient guéri d’une maladie est plus globale que celle d’une personne vaccinée. La raison est que lorsqu’une personne tombe malade, son système immunitaire arrive à identifier et à se protéger contre toutes les facettes de la maladie. Alors que lorsqu’une personne est vaccinée, son système immunitaire est préparé à reconnaître certains antigènes spécifiques de l’agent infectieux (pathogène).

Contrairement à ce qu’on essaie de nous faire croire, au lieu d’affaiblir notre système immunitaire, le vaccin le renforce. En fait, les vaccins renforcent le système immunitaire en stimulant la mémoire immunitaire. Lorsqu’une personne vaccinée rencontre la maladie, son système immunitaire est stimulé pour répondre immédiatement et éliminer l’organisme, prévenant ainsi la maladie.

La vaccination de masse a déjà sauvé le monde plusieurs fois

Les vaccins préviennent les maladies qui, sans cela, pourraient causer de graves problèmes de santé, des handicaps permanents, voire entraîner la mort. Des centaines de millions de personnes sont vaccinées chaque année dans le monde afin d’être protégées contre des maladies graves.

D’après un article publié par la BBC, le 23 janvier 2021, « Par exemple, les maladies infantiles qui étaient courantes il y a moins d’une génération sont de plus en plus rares grâce aux vaccins. Et la variole – qui a tué des centaines de millions de personnes – a été complètement éradiquée. Mais il faut souvent des décennies pour y parvenir. L’Afrique n’a été déclarée exempte de polio qu’en août, quelque 30 ans après le début d’une campagne mondiale de vaccination de masse.

Les experts ont averti qu’il pourrait bien falloir des mois, voire des années, pour vacciner une partie suffisante de la population mondiale contre la Covid-19 et atteindre un point où nous pourrons revenir à la normale.

Source : BBC

L’article cite un graphique qui montre la nette régression de maladies comme la diphtérie, la coqueluche et la rougeole depuis l’introduction d’un vaccin contre ces maladies jusqu’en 2019, en Angleterre. ( voir image ci-dessus)

Affirmer donc que la vaccination de masse va affaiblir le système immunitaire et faire perdre à l’homme son système immunitaire inné comme tente de le faire croire la théorie de cette vidéo n’est pas vérifiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.