Covid-19 : Utiliser deux vaccins différents pour les deux doses est possible

111

Au Togo, les inquiétudes sur l’interchangeabilité des vaccins sont devenues récurrentes sur les réseaux sociaux depuis que le gouvernement a réceptionné 200 000 doses du vaccin SINOVAC développé par la Chine (1, 2), le vendredi 23 avril 2021 puis un total de 100620 doses du vaccin Pfizer au 1er juin 2021. Ceci, dans un contexte où le vaccin en cours d’utilisation dans le pays depuis le début de la campagne de vaccination est celui d’AstraZeneca. «Puis-je me faire inoculer deux types de vaccins différents à la première et à la seconde dose?», est l’une des questions posées par les internautes.

Bien que l’Organisation mondiale de la santé estime que peu de données sont disponibles à ce stade pour répondre à ces questions dans le cadre de la vaccination contre la Covid-19, il est possible selon les spécialistes de la santé de recevoir deux vaccins différents à la première et à la seconde dose, car cela n’a aucun effet négatif sur la santé de l’homme.

La question des 2 doses de vaccin

La plupart des vaccins contre la Covid-19 homologués par l’OMS et mis sur le marché depuis décembre 2020 nécessitent 2 doses. Plus précisément, renseigne le magazine santé.journaldesfemmes, on distingue, Comirnaty® (Pfizer-BioNTech) : deux doses de 0,3 ml chacune. 1 injection pour une personne ayant déjà eu la Covid et qui souhaite se vacciner; AZD1222 (AstraZeneca/Oxford) : deux doses distinctes de 0,5 ml chacune ; mRNA-1273 (Moderna) : deux doses de 0,5ml chacune ; pour le vaccin Sinovac : deux doses de 0,5 ml par voie intramusculaire avec un intervalle de deux à quatre semaines entre la première et la deuxième dose, selon la recommandation de l’OMS. En revanche, à ce jour, le vaccin Janssens du laboratoire Johnson&Johnson est le seul à être administré en une seule dose de 0,5ml.

« Une personne ayant reçu un type de vaccin au prime abord, peut recevoir d’autres en rappel et cela ne devrait poser aucun problème »

Docteur AWOUSSI Sossinou, épidémiologiste et spécialiste de santé publique

Selon le magazine scientifique futura-sciences, “La première dose introduit l’antigène visé dans l’organisme, tandis que la deuxième injection renforce son action et prolonge la durée de la réponse immunitaire.”

Deux vaccins différents aux deux doses : la possibilité n’est pas exclue

Docteur AWOUSSI Sossinou, épidémiologiste et spécialiste de santé publique a expliqué à Togocheck que « Dans le cadre de la vaccination contre la covid19, trois types de vaccins ont été découverts, tous ayant pour finalité, la prémunition de l’organisme contre l’infection au SARS-Cov2 responsable de la Covid-19 ». Ainsi, « une personne ayant reçu un type de vaccin au prime abord, peut recevoir d’autres en rappel et cela ne devrait poser aucun problème ». Dans le cas d’espèce au Togo, précise Docteur AWOUSSI, ceux qui ont reçu le vaccin AstraZeneca à la première dose, peuvent recevoir SinoVac ou tout autre en deuxième intention.

Ledevoir.com, quotidien d’information canadien, indique qu’en matière d’efficacité, plusieurs raisons portent à croire que le « mélange » de différents vaccins peut donner de bons résultats. Pour le confirmer, l’Université d’Oxford, au Royaume-Uni, mène une étude depuis février où des centaines de volontaires reçoivent un combo Pfizer-AstraZeneca, dans l’ordre ou le désordre. AstraZeneca mène aussi des expériences en partenariat avec l’institut de recherche russe Gamaleïa pour évaluer la combinaison de son vaccin avec le Spoutnik V.

« Prendre un vaccin en première dose et un autre en rappel est tout à fait possible. Mais, pour le moment au Togo, la stratégie qui est appliquée pour la campagne de vaccination actuelle est celle consistant à commencer le processus par un vaccin et à le finir avec le même vaccin. »

Docteur Ebenezer AGBETIAFA, Directeur préfectoral de la santé dans le Golfe

En fait, les scientifiques pensent même que la combinaison de deux différents vaccins pourrait mieux fonctionner que deux doses d’un même vaccin. Cela pourrait diversifier l’entraînement du système immunitaire, le rendant plus agile dans sa protection contre le coronavirus. « Je crois qu’on est sur le point de voir des données très intéressantes » à cet égard, disait récemment au New York Times l’immunologiste australien Adam Wheatley.

Également interrogé par Togocheck, le Docteur Ebenezer AGBETIAFA, Directeur préfectoral de la santé dans le Golfe, indique que prendre un vaccin en première dose et un autre en rappel est tout à fait possible. Mais, il précise par ailleurs que, pour le moment au Togo, la stratégie qui est appliquée pour la campagne de vaccination actuelle est celle consistant à commencer le processus par un vaccin et à le finir avec le même vaccin.

Des réserves à prendre en compte

L’OMS précise sur son site internet que dans certains pays, des essais cliniques sont menés pour savoir si vous pouvez avoir une première dose d’un vaccin et une deuxième d’un vaccin différent. Il n’y a pas encore assez de données pour recommander ce type d’association.

Il faut noter que des études sont en cours, notamment en France et au Royaume-Uni entre autres pour confirmer l’efficacité de cette association de vaccins. Selon le Docteur Jean-Daniel Lelièvre, chef du service d’immunologie clinique et de maladies infectieuses à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne), dont les propos sont rapportés par Francetv info : “Si elle (l’étude : ndlr) s’avère concluante, cette stratégie pourra être utile à l’échelle mondiale en réponse à des vaccins moins efficaces, comme certains vaccins chinois par exemple.”

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.