Les bras magnétiques après avoir pris le vaccin Covid-19 ? FAUX!

118

Plusieurs vidéos dans lesquelles les figurants prétendent démontrer que les vaccins contre la Covid-19 contiennent des produits métalliques ou magnétiques sont très partagées sur les réseaux sociaux depuis le mois de mai 2021. Ces vidéos auraient leurs sources dans des challenges organisés sur les réseaux sociaux dénommés le « Magnet Challenge », indique Hoax-net, un site belge qui traque les fausses informations sur les réseaux sociaux.

Dans ces vidéos (voir capture d’écran ci-dessous), nous pouvons apercevoir des personnes collant des aimants, un portable ou une pièce de monnaie au supposé point d’injection du vaccin contre la Covid-19. Prétendant montrer que ces objets collent à la peau, elles affirment que ce phénomène est dû à la présence de particules aimantées ou d’une puce magnétique dans le vaccin.

Capture d’écran de vidéos / Collage photos

Des substances métalliques dans les vaccins ?

Afin de s’assurer de ce que contiennent les vaccins, Togocheck a consulté un document publié en décembre 2020 par la plateforme d’information sur les vaccinations, Infovac-France. « Y a-t-il des métaux lourds ou de l’aluminium dans les vaccins contre la COVID-19 ? NON !! Dans les vaccins en cours d’enregistrement il n’y a ni aluminium, ni métaux lourds », indique le document titré ‘’Vaccination COVID-19 : Contenus des 3 vaccins contre la COVID-19 qui sont ou qui vont être rapidement disponibles Questions-Réponses.’’

Dans le même sens, le site d’informations sur les vaccins contre la Covid-19, CovaxInfo, précise que « Tout d’abord, aucun des vaccins contre le COVID actuellement disponibles en France ne contient des métaux lourds. Ensuite, il est vrai que certains adjuvants ou stabilisateurs d’autres vaccins contiennent de l’aluminium ou du mercure. Mais cela ne comporte aucun risque. Nous avons plus de 90 ans de recul sur l’aluminium dans les vaccins et il n’y a jamais eu de risque rapporté. »

«Non. Recevoir un vaccin COVID-19 ne vous rendra pas magnétique, y compris sur le site de vaccination qui est généralement votre bras. Les vaccins COVID-19 ne contiennent pas d’ingrédients susceptibles de produire un champ électromagnétique au site de votre injection. Tous les vaccins COVID-19 sont exempts de métaux », indique le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), l’agence de santé publique américaine dans une fiche de Questions-réponses publiée sur son site internet et mis à jour le 7 juillet 2021.

«Non. Recevoir un vaccin COVID-19 ne vous rendra pas magnétique, y compris sur le site de vaccination qui est généralement votre bras. Les vaccins COVID-19 ne contiennent pas d’ingrédients susceptibles de produire un champ électromagnétique au site de votre injection. Tous les vaccins COVID-19 sont exempts de métaux »

Centers for disease control and prevention (CDC-USA)

Ecartant également la thèse d’une supposée présence de puces ou traceurs dans les vaccins, le CDC confirme sur son site que « Non, le gouvernement n’utilise pas le vaccin pour vous suivre. Il peut y avoir des traceurs sur les boîtes d’expédition de vaccins pour les protéger du vol, mais il n’y a pas de traceurs dans les vaccins eux-mêmes. »

Canular et mise en scène

Docteur AWOUSSI Sossinou, épidémiologiste et spécialiste de santé publique déclare que les vidéos et tous les autres messages mettant en cause les nanoparticules dans les produits de santé utilisés dans le cadre de la gestion de la Covid-19 sont des messages des complotistes destinés à dissuader les populations à l’adhésion des solutions les plus coût-efficaces pour prévenir cette maladie ou ses formes graves. C’est donc faux.

Julien Bobroff, physicien français spécialiste du magnétisme et enseignant à l’Université Paris-Saclay contacté par Elsa de La Roche Saint André réfute également ces théories, dans un article publié par les Observateurs (France24). “Un vaccin contre le Covid-19 qui puisse contenir des puces, et qui accrocherait des aimants quand on l’injecte, c’est absolument impossible du point de vue de la physique”, assure-t-il.

Interrogé par Togocheck lors de son émission Fact-Show du 24 juin 2021, Docteur Ebenezer Agbetiafa indique qu’aucun des vaccins contre la Covid-19 connus ne contient des particules susceptibles de nous rendre magnétiques.

Aussi, a-t­-il précisé que le vaccin contient en général 3 éléments : l’élément actif qui peut être une partie du virus ou des bactéries ; des excipients qui sont des substances ajoutées au vaccin pour améliorer son efficacité, prolonger sa durée de conservation et faciliter l’administration; et enfin des substances résiduelles.

Les vidéos et tous les autres messages mettant en cause les nanoparticules dans les produits de santé utilisés dans le cadre de la gestion de la Covid-19 sont des messages destinés à dissuader les populations à l’adhésion des solutions les plus coût-efficaces pour prévenir cette maladie ou ses formes graves. C’est donc faux.

Docteur AWOUSSI Sossinou, épidémiologiste et spécialiste de santé publique au Togo

“C’est impossible. Il n’y a rien (dans les vaccins, ndlr) avec lequel un aimant puisse interagir, ce sont des protéines et des lipides, des sels, de l’eau et des produits chimiques qui maintiennent le pH. C’est à peu près tout, donc ce n’est pas possible », explique à AFP Factuel, le Dr Thomas Hope, professeur de biologie cellulaire à l’école de médecine Feinberg de l’Université Northwestern aux Etats-Unis.

 « Même s’ils contenaient des traces de substance métallique, “il faudrait avoir mis un morceau de métal assez gros sous la peau pour que les aimants de réfrigérateur adhèrent”, selon lui. “Vous ne pourriez pas mettre suffisamment Aussi, précise-t-il que de métal ou de fer, qui réagirait ainsi, dans une aiguille et l’injecter dans la peau”.

Par ailleurs, dans un article publié par la BBC, Emily, une des internautes, qui avait publié une vidéo similaire à cette thèse, s’est rapidement rétractée. Elle s’est excusée dans une autre vidéo sur Tik-Tok. « J’ai déconné, c’était 100 % une blague (…) Arrêtez de croire tout ce que vous lisez sur les réseaux sociaux », a-t-elle affirmé dans la vidéo.

   

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.