Covid-19 : Consommer de l’alcool avant ou après la vaccination : Oui, mais pas d’excès

289

« Consommer de l’alcool pourrait-il interférer avec ma vaccination contre la Covid-19 ? Affectera-t-il mon système immunitaire ?» Voici une inquiétude partagée sur les réseaux sociaux.  

Cette information trouve son origine en décembre 2020, en Russie, quand Anna Popova, cheffe des autorités sanitaires du pays avait déclaré que les personnes devant se faire vacciner devraient arrêter de boire de l’alcool au moins pendant deux semaines avant l’injection, et ensuite s’abstenir 42 jours supplémentaires après la première dose du vaccin russe, Spoutnik V. D’où l’inquiétude ; “doit-on vraiment se priver d’alcool pendant tout ce temps avant et après la vaccination ?”

L’abus de l’alcool est dangereux

La consommation modérée d’alcool en soi, n’est pas mauvaise pour l’organisme. Une étude publiée par la revue médicale Vaccine, le 17 décembre 2013 révèle d’ailleurs que la consommation d’alcool contribue à renforcer le système immunitaire.

« Une consommation modérée d’alcool améliore les réponses induites par le vaccin chez les macaques rhésus », titre l’étude. Mais, toujours selon cette étude, de l’alcool consommé en excès peut en revanche affaiblir le système immunitaire et altérer l’efficacité du vaccin. « L’abus d’alcool atténue la réponse immunitaire à la vaccination de rappel. », note entre autre autres ladite étude.          

Une autre étude précise que la consommation excessive d’alcool réduit la capacité de certains globules blancs à lutter contre les infections dans les heures qui suivent l’intoxication. « L’intoxication alcoolique exerce des effets immunomodulateurs plusieurs heures à plusieurs jours après l’exposition, lorsque l’alcoolémie n’est plus détectable.», fait savoir l’étude.         

Concernant les effets de l’alcool sur la vaccination, Docteur Angela Hewlett, infectiologie à l’Université du Nebraska indique au New York Times qu’une consommation excessive d’alcool “peut potentiellement amplifier les effets secondaires que vous pourriez avoir” dus au vaccin (fièvre, malaise, courbatures…).

Interrogé par Togocheck, le médecin épidémiologiste, Docteur Awoussi Sossinou affirme que, généralement il n’est pas conseillé d’associer la prise d’un médicament à l’alcool. L’alcool dans ce cas augmente la température corporelle et entraine un affaiblissement de l’organisme, ce qui peut par conséquent aggraver les effets secondaires.

Toutefois, a-t-il rappelé, « l’alcool est une substance psycho-dysleptique dont les effets et conséquences sur l’organisme diffèrent d’un individu à un autre. Il ne peut se substituer à un régime alimentaire équilibré vivement recommandé lors de l’administration de tout médicament. »

De manière générale, une consommation quotidienne excessive d’alcool peut affaiblir le système immunitaire et rendre plus vulnérable aux infections bactériennes et virales.

Consommation d’alcool : des effets sur les vaccins contre la Covid-19 ?

Au Togo, dans le cadre de la campagne vaccinale contre la Covid-19, aucune recommandation spéciale n’’a été formulée à ce jour par les autorités sanitaires concernant la consommation d’alcool avant ou après l’inoculation d’une dose de vaccin contre la Covid-19.         

Mais, l’OMS dans la section Foire aux questions sur son site internet, afro.who.int, indique que « Rien ne prouve que le fait de boire un verre ou deux peut rendre l’un des vaccins actuels contre la COVID-19 moins efficace. Par conséquent, boire de l’alcool avec modération ne devrait poser aucun problème. Cependant, une forte consommation d’alcool, notamment sur le long terme, peut affaiblir considérablement le système immunitaire.»    

D’après l’étude publiée en décembre 2013 par la revue Vaccine, pour déterminer l’impact de l’alcool sur la vaccination, l’équipe de chercheurs a donné des boissons alcoolisées à des singes avant de les vacciner. Les résultats ont montré que les primates qui buvaient souvent beaucoup avaient des réponses immunitaires très faibles après avoir été inoculés.          

Pour le chargé du programme prévention et contrôle des maladies au bureau de l’OMS au Togo, Docteur Mawulé DAVI, n’y a aucune contre-indication à la prise de l’alcool à la juste bonne et intelligible dose avant ou après une vaccination. Toutefois il précise que, l’objectif de la vaccination étant de stimuler la production d’anticorps, si le corps est affaibli, il ne peut produire ces anticorps comme souhaité. Ainsi prendre l’alcool avant ou après la vaccination n’est pas du tout recommandé.

Dans un communiqué publié en janvier 2021, l’ONG Éduc’Alcool affirme que les bienfaits de la vaccination peuvent être « amoindris » chez les buveurs excessifs. D’après futura-sciences.com, le fabricant de vaccins, Pfizer confirme qu’aucun avertissement sur la consommation d’alcool en association avec son vaccin n’a été diffusé.

En définitive

Il n’existe pas à ce jour, de preuve formelle interdisant la consommation de l’alcool avant ou après la vaccination contre la Covid-19. Cependant, même si des données scientifiques font savoir qu’une consommation modérée d’alcool pourrait améliorer la réponse du système immunitaire, la consommation excessive d’alcool est fortement déconseillée. Comme le recommandent les spécialistes de la santé, il est plutôt sensé de limiter au maximum la prise d’alcool lorsqu’on se fait vacciner.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.