Covd-19 : Aucune preuve que le vaccin cause une hausse des cas d’AVC

59

Une information relayée sur les réseaux sociaux fait croire que le taux d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) a augmenté depuis le début de la campagne de vaccination contre la Covid-19. Pourtant, à ce jour aucun rapport de surveillance ni enquête n’a fait ressortir un tel résultat. De plus, cette assertion a été démentie par plusieurs sources crédibles et concordantes consultées par Togocheck.

Quelle est la source de l’information ?  

Il s’agit d’une vidéo de deux minutes trente dans laquelle on voit un pompier indiquant une « hausse massive » des cas d’AVC à l’hôpital Saint-Joseph Saint-Luc en France, à la suite de l’administration des vaccins contre la Covid-19. (1, 2)

Des recherches effectuées par Togocheck avec Google ont dirigé vers le magazine Passeport Santé qui relate également les propos dudit pompier dans un article publié le 26 mai 2021. « Cette dame a été vaccinée, alors c’est moi-même qui fait potentiellement le lien. J’ai demandé au personnel soignant, à l’infirmière d’accueil […], je lui ai dit : “Écoute, ça fait quelque temps où je fais régulièrement des interventions pour suspicion d’AVC où les personnes ont été vaccinées. Alors ça va peut-être te paraître complotiste mais est-ce qu’il y a potentiellement un lien avec (la vaccination) ?” […] Elle vient de me répondre par l’affirmative. Elle m’a dit : “Mais complètement ! Il y en a de plus en plus, c’est dans les 15 jours qui suivent la vaccination. On alerte tout le monde mais il n’y a rien qui remonte. Il n’y a rien qui se fait, explique l’homme, avant d’ajouter que la femme de 71 ans qu’il vient de déposer à l’hôpital est condamnée à mourir.

Plus précisément, indique francetvinfo, l’auteur de la vidéo est pompier et conseiller municipal à Saint-Symphorien-sur-Coise (France). D’après le maire de cette commune, ce pompier a déjà affiché son hostilité au vaccin contre la Covid-19, notamment lors du dernier conseil municipal. Dans (cet) échange, disponible sur la page Facebook du député, le pompier exprime son scepticisme à l’égard du vaccin contre la Covid-19 et déplore clairement que le gouvernement “incite à se faire vacciner”.

La vidéo en question a été supprimée car enfreignant les règles de Twitter. Sur YouTube également, une recherche montre que cette vidéo y a été également supprimée. Mais d’après le site internet d’informations français, Ouest-France, la vidéo a été vue plusieurs centaines de milliers de fois sur Facebook et Twitter en moins d’une journée, et publiée sur des dizaines de comptes distincts, dont un certain nombre affichant clairement leur opposition aux vaccins contre la Covid-19.            

Un probable lien entre vaccins Covid-19 et l’AVC ?

A ce stade, aucune donnée scientifique n’a établi qu’il existe un lien entre les vaccins contre la covid-19 et les AVC.

En France, un communiqué de presse rendu public le 19 juillet 2021 par Cardio-online, une plateforme digitale d’information et d’éducation pour la communauté francophone de cardiologues, indique que « Il n’y a pas d’augmentation du risque d’événement cardiovasculaire grave dans les 14 jours suivant l’administration du vaccin Comirnaty (Pfizer/BioNTech) chez les personnes de 75 ans et plus, selon les résultats d’une étude pharmaco-épidémiologique française, conduite à partir des données du système national des données de santé par le groupement d’intérêt scientifique Epi-Phare ».

“A ce jour, aucun lien entre les vaccins contre la Covid-19 et l’AVC n’a été établi. Au Togo, aucune hausse des cas d’AVC n’a été observée après la vaccination contre la Covid-19.”

Docteur Koffi Ebenezer AGBETIAFA, Directeur préfectoral de la santé du Golfe

Selon un article publié le 28 mai 2021, sur le site internet du quotidien Le Monde, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) n’a identifié aucun cas d’AVC ayant un lien avec un vaccin contre la Covid-19. Le suivi par l’ANSM des effets secondaires apparus après la vaccination a mis en évidence de rares cas d’hypertension artérielle, qui est un facteur de risque des AVC, mais aucun lien direct n’a été encore démontré.       

Dans le même sens, Thierry Amouroux, porte-parole du Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI) en France, indique à Ouest-France que « Nous n’avons eu aucune remontée à notre niveau « sur une recrudescence des cas d’AVC. » 

Pas de recrudescence de cas d’AVC après la vaccination

Contacté par Togocheck le 04 août 2021, Docteur Koffi Ebenezer AGBETIAFA, Directeur préfectoral de la santé du Golfe indique qu’à ce jour aucun lien entre les vaccins contre la covid-19 et l’AVC n’a été établi. Il assure qu’au Togo aucune hausse des cas d’AVC n’a été observée après la vaccination contre la Covid-19.

Le contrôleur général Serge Delaigue, directeur des services d’incendie et de secours de la métropole de Lyon et du département du Rhône (SDMIS) en France interrogé par AFP Factuel est catégorique. « Depuis le début de l’épidémie de Covid, que ce soit avant ou après la campagne de vaccination, il n’y a eu chez nous aucune remontée d’informations de cette nature. Les propos tenus dans cette vidéo n’ont aucun fondement »   

Une enquête de Pharmacovigilance a été réalisé sur le vaccin Pfizer-BioNTech (période du 5 au 11 mars 2021) dont les résultats ont été publiés sur le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) en France. Et d’après ce rapport, les centres de Marseille et de Bordeaux ont recensé des cas d’AVC depuis le début de l’utilisation du vaccin germano-américain. Mais ces cas représentaient essentiellement des personnes de 80 ans ou plus “présentant des facteurs de risque cardiovasculaire et, également, des antécédents d’accidents cardiovasculaires ischémiques (cardiopathie ischémique, accidents vasculaires cérébraux ischémiques, accidents ischémiques transitoires) ou de troubles du rythme cardiaque chez près de 40 % d’entre elles“, expliquent les auteurs du rapport. (1, 2)  

En définitive, l’information selon laquelle la vaccination contre la Covid-19 augmenterait les cas d’accidents vasculaires cérébraux n’est pas vraie ni fondée sur aucune preuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.