‘’Le Doliprane serait dangereux pour les malades de la Covid-19 ?’’ : Aucune étude ne le prouve

350

Sur Twitter, circule un message affirmant que le médicament « Doliprane » est toxique pour les malades de la Covid-19.

L’information provient d’un tweet en date du 23 août 2021 du compte de l’internaute Marquis de Dreslincourt (https://twitter.com/dreslincourt) qui a cumulé plus de 700 Retweets et plus de 1 000 mentions J’aime. Accusant le ‘’Docteur Marty’’ d’être un menteur et un médecin « dangereux (…) vendu à la macronie », l’auteur du Tweet affirme entre autres que « Une étude vient de montrer la toxicité du Doliprane contre le Covid ». 

Plus tôt, toujours sur Twitter, le 21 août 2021, c’est Nicolas Dupont-Aignan, un homme politique français qui affirmait dans un tweet que « Le professeur @raoult_didier a sauvé des vies en soignant précocement les malades : il est viré. Les autres ont des milliers de morts sur la conscience en les confinant chez eux avec du doliprane et ils pavanent dans les médias. #Manifs21aout ». Ses propos ont été retweeté près de 1500 fois avec 3900 J’aime (1493 Retweets le 11 octobre 2021).      

Le Doliprane, c’est du Paracétamol

‘’Doliprane’’ est un antalgique et un antipyrétique. C’est-à-dire qu’il calme la douleur et fait baisser la fièvre. Sa substance active est le paracétamol. Il est indiqué en cas de douleur et/ou fièvre, maux de tête, états grippaux, douleurs dentaires, courbatures, règles douloureuses, douleurs de l’arthrose, indique le site internet français, Pharmacie en ligne.

Doliprane peut être acheté en pharmacie avec ou sans ordonnance. Il est présenté sous plusieurs formes orales (comprimé effervescent sécable, gélule, poudre pour solution buvable) ou en suppositoires à des doses de 150 mg (format pédiatrique), 200 mg, 500 mg ou encore 1000 mg.    

« Doliprane est un médicament qui baisse la fièvre et traite les maux de tête. Donc chez les patients souffrants de Covid-19, c’est un médicament qui a été largement utilisé dans le monde entier. »  

Claver Anoumou Dagnra, Professeur de bactériologie et virologie, Membre du conseil scientifique sur la Covid-19 au Togo

Mais, comme tout médicament ou produit de santé la prise de Paracétamol a des contre-indications, notamment en cas de maladies graves du foie. Il peut être également toxique s’il est associé à la consommation d’alcool, indique Le Figaro dans un article en date du18 janvier 2018.

Doliprane dangereux pour les malades de la Covid-19 : Aucune étude ne le prouve 

Les recherches de Togocheck n’ont mené à aucune étude ni recherche scientifique dans le cadre de la pandémie de la covid 19 qui confirme la supposée toxicité du Doliprane, mise en exergue par cette les internautes.

« On peut prendre du paracétamol quand on a de la fièvre ou des douleurs, notamment musculaires, ou des douleurs articulaires liées au tableau de type grippal de la Covid. », indique le Professeur Bruno Mégarbane, chef du service de réanimation à l’hôpital Lariboisière, à Paris, Interrogé par France tv info. « Ça permet de faire baisser la température et de soulager les quelques douleurs bénignes dont peut se plaindre le patient en cas de Covid », précise-t-il.

« Si vous présentez des symptômes pouvant indiquer une infection liée au coronavirus, le paracétamol reste le premier choix en cas de fièvre et de douleur ».

Source : Agence fédérale des médicaments et des produits de santé, (AFMPS) en France

Claver Anoumou Dagnra, professeur de bactériologie et virologie et Membre du conseil scientifique sur la Covid-19 explique à Togocheck que « Doliprane est un médicament qui baisse la fièvre et traite les maux de tête. Donc chez les patients souffrants de Covid-19, c’est un médicament qui a été largement utilisé dans le monde entier. »         

« Le paracétamol est le médicament à privilégier en première intention en cas de fièvre, mais aussi dans les douleurs légères à modérées. Il est également indiqué dans les états grippaux, les douleurs dentaires, les courbatures ou encore dans le traitement de l’arthrose », indique le journal français, Le Figaro.          

L’agence fédérale des médicaments et des produits de santé, (AFMPS) en France indique sur son site internet que « Si vous présentez des symptômes pouvant indiquer une infection liée au coronavirus, le paracétamol reste le premier choix en cas de fièvre et de douleur ».

L’OMS pour sa part n’a formulé aucune recommandation dans le sens de l’usage du Paracetamol ou du Doliprane dans la lutte contre la Covid-19. « Nombre de produits médicaux sont achetés en dehors des pharmacies officielles et il n’existe aucun document attestant de leur utilisation. Ces médicaments sont notamment l’ivermectine, la colchicine, la chloroquine, la dihydrochloroquine, le peroxyde d’hydrogène, les médicaments antipaludiques comme l’artémisinine. Cependant, les données disponibles sur leur efficacité pour la prévention ou le traitement de la COVID-19 sont insuffisantes. », indique l’organisation dans un article en date du 14 mai 2021. Mais, dans cette liste, ne figure ni le paracétamol, ni ses différentes formes telles que Doliprane, Dafalgan, Efferalgan, etc.    

En définitive, il n’existe aucune preuve scientifique que le Doliprane est toxique pour les malades de la Covid-19. Au contraire, il peut aider à réduire la fièvre associée aux premiers symptômes de la Covid-19. Toutefois, il est nécessaire de prendre garde au surdosage. D’après VIDAL, « Chez l’adulte et l’enfant à partir de 50 kg, la dose totale de paracétamol ne doit pas excéder 4 grammes (NDLR : 4 comprimés de 1000 mg) par jour ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.