Covid-19 : L’allergie n’est pas une contre-indication à la vaccination

29

Dans les discussions sur les réseaux sociaux, il se raconte qu’on peut refuser de se faire vacciner si on brandit la preuve d’une allergie. D’où une question d’un internaute qui demande si « les personnes allergiques peuvent se faire vacciner contre la Covid-19 ? »

Les allergies sont définies comme une réaction immunitaire à une substance comme le pollen, les phanères (poils, plumes etc.) des animaux domestiques ou certains aliments. L’Association française pour la prévention des allergies (AFPAL), dans un article publié sur son site internet, explique que « L’allergie est une maladie globale qui provoque des symptômes variés tels que : l’asthme, le rhume des foins (rhinite), la conjonctivite, l’eczéma, l’urticaire, le choc allergique ». Elle précise également qu’il existe 5 grands types d’allergies qui sont alimentaires, respiratoires, de contact avec la peau, médicamenteuses ou encore professionnelles.

« Certaines personnes peuvent être allergiques à une des substances rentrant dans la composition dudit vaccin. Mais ces phénomènes sont très rares parmi la population vaccinée. »

Docteur Sossinou AWOUSSI, médecin épidémiologiste, spécialiste de santé publique

En règle générale, l’allergie, défaillance induite par une réaction exagérée du système naturel de défense de notre organisme face à un élément extérieur, ne peut constituer une contre-indication à la vaccination contre la Covid-19. D’après la Société française d’allergologie, les personnes allergiques peuvent se faire vacciner. Et allant dans le même sens, le Professeur Frédéric Bérard, chef du service d’allergologie au CHU de Lyon en France explique à Santé Magazine dans un article publié le 10 août 2021, que seule l’allergie à certains excipients contenus dans les vaccins, ou l’allergie au vaccin lui-même, peut contre-indiquer la vaccination. Or, ce type de réaction est très rare.

Le médecin épidémiologiste, spécialiste de santé publique AWOUSSI Sossinou, explique à la rédaction de Togocheck que les réactions allergiques ou réactions d’hypersensibilité sont des réactions exagérées et/ou inadaptées du système immunitaire à des substances en contact avec le corps humain. « Ces réactions peuvent être locales, loco-régionales ou générales en fonction du type d’allergènes et de la voie de contact avec l’organisme. En général, les allergies entraînent localement des éternuements, larmoiements, démangeaisons cutanées, etc. ».

Et précisément dans le cadre de la campagne de vaccination contre la Covid-19, Docteur Sossinou explique que « Certaines personnes peuvent être allergiques à une des substances rentrant dans la composition dudit vaccin. Mais ces phénomènes sont très rares parmi la population vaccinée. »

D’après l’article publié par Santé Magazine (cité plus haut), deux excipients peuvent être à l’origine de réactions allergiques à la vaccination anti-Covid. Il s’agit d’une part du polyéthylène glycol (PEG) contenu dans les vaccins à ARN messager (Pfizer et Moderna) et, d’autre part, du polysorbate que l’on retrouve dans les vaccins anti-Covid-19 des laboratoires AstraZeneca et Janssen (Johnson et Johnson).

Selon les explications du Docteur Ivan Đikić, membre de l’Académie allemande des sciences à la BBC, le vaccin peut être administré aux personnes allergiques à la pénicilline, à l’ambroisie, à la poussière, aux œufs, aux crustacés. Cependant, il est très important que ceux qui ont une allergie quelconque, en particulier aux médicaments, en informent leur médecin et le consultent avant d’aller se faire vacciner. Les personnes les plus à risque de recevoir l’un des vaccins sont celles qui ont déjà eu un choc anaphylactique. Les personnes qui ont eu un choc anaphylactique ne devraient pas recevoir le vaccin pour le moment, du moins jusqu’à ce que davantage de données soient collectées. »

« Les personnes allergiques aux ingrédients connus d’un vaccin particulier ne devraient pas recevoir ce vaccin. Heureusement, il existe plusieurs vaccins qui contiennent des ingrédients différents, de sorte qu’ils peuvent être jugés adéquats pour tout le monde. », poursuit le Docteur Ivan Đikić.

En définitive, l’allergie en soi ne constitue pas un motif de contre-indication à la vaccination contre la Covid-19. Mais, il est recommandé, pour éviter tout risque, de signaler à son médecin tout antécédant de réaction allergique avant la prise de la vaccination.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.