Covid-19 : Aucune preuve que les vaccins représentent un danger pour les groupes sanguins O+, B-, AB-

177

Une note vocale d’une minute trente cinq secondes en mina (langue locale parlée au Togo) relayée abondamment dans les groupes WhatsApp recommande aux personnes appartenant aux groupes sanguins O+, B-, AB- de ne pas se faire vacciner contre la Covid-19. D’après l’auteur du message vocal, cette information provient d’un communiqué des docteurs dont un certain Docteur Gamel. Communiqué qui suggère aux personnes appartenant aux groupes sanguins O+, B-, AB-, d’éviter les vaccins contre la Covid-19 ; au cas contraire elles perdront la vie huit jours après avoir été vaccinées.

Note vocale en mina partagée dans les groupes WhatsApp


D’une part, les recherches de Togocheck n’ont permis de trouver ni une étude scientifique, ni une information officielle émanant du ministère de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins au Togo qui corrobore cette affirmation. D’autre part, des vérifications sur le ‘’Docteur Gamel’’ cité dans le message vocal n’ont pas donné de résultat concluant. Aucun communiqué associé à ce nom n’a pas non plus été retrouvé.

Covid-19 et groupes sanguins A-B-O : rapport relatif

Dès le début de la pandémie de la Covid-19, les chercheurs se sont penchés sur les possibles incidences des groupes sanguins (A-B-O) sur la contamination par le SRAS-n-Cov-2, la résistance à la maladie et le développement de formes sévères. Près de quarante études sur le lien entre la Covid-19 et les groupes sanguins ont émergé. La plupart d’entre elles démontrent que certains groupes sanguins sont plus exposés ou au contraire, plus résistants, face au virus de la Covid-19. Et ceci concerne non seulement l’infection, mais aussi le développement de formes graves.

 Il n’y a pas de contre-indication à se faire vacciner contre la Covid-19, quel que soit le groupe d’une personne. Le groupe sanguin n’intervient pas dans la fabrication d’un vaccin.

Docteur Prisca Talboussouma, Responsable du centre de santé d’Amoutivé dans la Commune du Golfe 4 à Lomé et ‘’personne ressource’’ sur les questions liées à la Covid-19

Deux études, l’une espagnole et l’autre chinoise indiquaient que les personnes du groupe sanguin O étaient relativement mieux protégées et ont un risque relativement plus faible de contracter la Covid-19 ou d’en faire la forme grave que ceux des autres groupes. Mais, cette prédisposition naturelle selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) cité par le quotidien régional Ouest-France « ne dispense en aucun cas des gestes barrières et des mesures habituelles de distanciation sociale, qui restent avec la vaccination les principales mesures de protection contre le Covid-19 ».    

Groupes sanguins 0+, B-, AB- : Pas de preuve d’incompatibilité avec le vaccin

Docteur Prisca Talboussouma est responsable du centre de santé d’Amoutivé dans la Commune du Golfe 4 à Lomé et ‘’personne ressource’’ sur les questions liées à la Covid-19. Interrogée par Togocheck le 10 novembre 2021 lors de l’émission Fact-Show portant sur ce sujet, elle répond que « Il n’y a pas de contre-indication à se faire vacciner contre la Covid-19, quel que soit le groupe d’une personne. Le groupe sanguin n’intervient pas dans la fabrication d’un vaccin. Des hypothèses sont peut-être possibles, mais jusqu’à ce jour, concernant la vaccination contre le coronavirus, aucune étude scientifique ne fait encore le parallèle entre tel groupe sanguin ou tel vaccin ».

Toujours d’après le médecin, les groupes sanguins du système ABO et le facteur rhésus négatif (-) et positif (+) et depuis que la vaccination a commencé dans le monde, il ne s’est pas agi de la diriger vers certaines personnes qui sont d’un groupe sanguin différent à d’autres.

Une recherche avec les mots clés dans Google a permis de retrouver cette même rumeur véhiculée sur les réseaux sociaux au Niger. Elle indique que les personnes des groupes sanguins 0+, B-, AB-, mourront après avoir reçu le vaccin contre la Covid-19. Information démentie par le directeur du service d’aide médicale d’urgence (SAMU), Docteur Karadji Souleymane, joint par Studio Kalangou, un programme radiophonique quotidien sur le Niger.

Selon Docteur Karadji, cette information n’a aucun fondement scientifique. « Pour le moment il n’y a aucune preuve scientifique comme quoi un groupe sanguin est concerné plus qu’un autre. Il s’agit ici d’une infection virale donc une maladie plutôt respiratoire qui peut attaquer n’importe qui et l’on a tous observé, les nouveaux variants attaquent toutes les tranches d’âges ».       

Docteur Thierry Lawalé, Directeur de l’Agence nationale des soins de santé primaire au Bénin, cité par beninwebtv (1, 2) a également déconstruit une information similaire indiquant une supposée incompatibilité de certains groupes sanguins à la vaccination contre laCovid19. « C’est absolument faux. Je voudrais les rassurer de la façon la plus claire et la plus nette possible qu’il n’y a aucun lien scientifique entre le mécanisme d’action des vaccins et le groupage sanguin et le facteur rhésus »

« Je suis du groupe B, j’ai été vacciné et je suis encore vivant ; alors que ces allégations prétextaient que 48 heures après la vaccination, les sujets de ces groupes sanguins devraient mourir. », poursuit Docteur Thierry Lawalé.

En clair, aucune preuve scientifique contre indiquant la vaccination contre la Covid-19 aux personnes des groupes sanguins O+, B- et AB- n’existe à ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.