Covid-19 : après la vaccination les spécialistes recommandent une pause avant la reprise d’une activité sportive intense

99

« Est-ce que je cours un risque en reprenant des activités sportives après avoir reçu une dose de vaccin contre la covid-19 ? » Voici l’une des questions posées par des internautes sur les effets de la vaccination contre la Covid-19. Ceci, fait suite au partage sur les réseaux sociaux d’une information selon laquelle en Belgique, des athlètes vaccinés contre la Covid- 19 ont été victimes de problèmes cardiaques.

Mais, que ce soit dans les rangs des sportifs professionnels ou non, cet effet secondaire présumé de la vaccination contre la Covid-19 rejoint la multitude d’inquiétudes concernant les effets du vaccin contre la Covid-19 partagée sur les réseaux sociaux. Bien que les effets bénéfiques du sport pour booster le système immunitaire soient reconnus, les sources et spécialistes consultés par Togocheck, déconseillent de reprendre immédiatement des activités physiques intenses après la prise du vaccin.

Une information vraie

Togocheck a retrouvé des informations diffusées par des sources concordantes (1, 2) selon lesquelles, des sportifs professionnels ont été victimes de malaises après la réception du vaccin contre la Covid-19.

Le quotidien belge néerlandophone, Nieuwsblad, dans un article publié le 18 août 2021 sur son site internet a annoncé que : « Au moins trois jeunes cyclistes se sont retrouvés à l’hôpital avec des problèmes cardiaques après une course ou un entraînement ces dernières semaines. Ils venaient d’être vaccinés contre le corona. »

« Dans l’équipe cycliste Acrog-Tormans Balen BC, qui compte 170 coureurs, dont environ 80 débutants et juniors, trois pilotes âgés de 15 à 17 ans ont développé des problèmes cardiaques peu de temps après leur vaccination. L’un d’eux, deux jours après sa première injection de tir Pfizer, a reçu des “points de suture invalidants” sur le côté gauche de la poitrine lors d’une compétition. A l’hôpital, le coureur, Yarno Van Herck, 15 ans, a appris qu’il s’agissait d’une inflammation du muscle cardiaque. Chez les U23 de l’équipe, entre 19 et 23 ans, personne n’a eu à se plaindre. », poursuit l’article

La Radiotélévision belge flamande (RTBF), dans un article publié le 19 août 2021, indique quant à elle que « Il y en a trois. Tous se sont fait vacciner, tous ont pratiqué du sport dans les jours qui ont suivi leur vaccination et tous ont souffert d’une inflammation cardiaque, pas très grave mais certains ont tout de même été hospitalisés. Vaccin, sport et inflammation, est-ce lié ? »

Dans un autre article publié le 20 août 2021 par la RTBF, la remarque revient « Certaines personnes récemment vaccinées avec un vaccin à ARN messager (Pfizer ou Moderna) développent, dans de rares cas, des anomalies cardiologiques, peut-être dues à une inflammation du cœur (péri ou myocardite). Ces anomalies apparaissent généralement trois à cinq jours après la vaccination (…) »

Activités sportives et vaccination contre la Covid-19 : Des précautions à prendre

Pratiquer une activité sportive régulière, est une recommandation des médecins. Ceci en raison des nombreux bienfaits qu’elle apporte à l’organisme. En plus de permettre d’avoir une bonne condition physique, le sport protège contre la survenue des maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde et angine de poitrine), quel que soit l’âge. Des études (1, 2, 3) montrent que la pratique d’une activité physique protège également contre certains cancers en particulier celui du sein chez la femme, de la prostate chez l’homme, et du côlon chez les deux sexes. Elle réduit le risque de diabète et aide à mieux équilibrer le taux de sucre dans le sang (glycémie) et facilite la stabilité de la pression artérielle.

Il est recommandé dans les 72 heures à sept jours suivant la vaccination, de ne pas faire du sport ou d’activités physiques intenses. Cela peut entraîner des troubles du rythme cardiaque dus à l’inflammation et qui peuvent aboutir à des complications cardiaques.

Docteur Damien Ekoue Kouvahey, médecin du sport

Mais après une vaccination, les spécialistes recommandent une pause. Une pause qui concerne non seulement la pratique du sport, mais aussi l’exercice d’activités intenses ou l’effort, en raison des risques induits par la réponse inflammatoire après la vaccination.

Docteur Damien Ekoue Kouvahey, médecin du sport, interrogé par Togocheck, explique que la vaccination ainsi que la production d’anticorps induit une inflammation qui peut toucher l’enveloppe du cœur (péricardite) ou le muscle du cœur (myocardite).  Tout vaccin peut entraîner une inflammation au niveau du cœur.

Toujours selon le spécialiste, la réaction inflammatoire (NDLR : après la vaccination), peut continuer jusqu’à une semaine chez certaines personnes. C’est pour cela qu’il « est recommandé dans les 72 heures à sept jours suivant la vaccination, de ne pas faire du sport ou d’activités physiques intenses. Cela peut entraîner des troubles du rythme cardiaque dus à l’inflammation et qui peuvent aboutir à des complications cardiaques. »

« (…) un vaccin induit inévitablement une réponse immunitaire, c’est le but recherché, et cette réaction s’accompagne généralement d’un épisode inflammatoire, le plus souvent léger, cela se limite à une poussée de fièvre, mais il ne faut pas le négliger. Voilà pourquoi il est conseillé de se faire vacciner mais de suspendre les activités sportives dans la semaine qui suit pour éviter tout problème. », indique à la RTBF, Marc Francaux médecin du sport à l’UC Louvain.

Sur son site internet, l’organisation mondiale de la santé indique dans sa section sur la sécurité des vaccins contre la Covid-19, mise à jour le 21 septembre 2021 que « De très rares cas de myocardite (inflammation du muscle cardiaque) et de péricardite (inflammation de la membrane entourant le cœur) ont été signalés à la suite de la deuxième dose de vaccin à ARNm contre la COVID-19. La myocardite et la péricardite peuvent être causées par de nombreux facteurs, parmi lesquels des infections, des virus, des médicaments et des facteurs environnementaux. Les données actuellement disponibles suggèrent qu’il existe également un lien potentiel entre ces symptômes et les vaccins à ARNm. Des recherches sont en cours pour mieux le comprendre. »

« Les données actuellement disponibles suggèrent qu’il existe également un lien potentiel entre ces symptômes et les vaccins à ARNm. Des recherches sont en cours pour mieux le comprendre. (…)

Les avantages de ces vaccins l’emportent largement sur le risque de myocardite et de péricardite en prévenant les décès et les hospitalisations dus à la COVID-19.»

Source : Organisation Mondiale de la Santé

D’après l’association de médecine du sport flamande (SKA), dont les recommandations sont citées par la RTBF, la vaccination contre la Covid-19 peut, dans de rares cas, avoir un impact négatif sur le cœur. « La SKA souligne qu’il s’agit d’un phénomène rare, qui concerne moins d’une personne vaccinée sur 100.000, majoritairement après la deuxième vaccination. » Mais, la crainte de problèmes cardiaques ne devrait pas être une raison pour les athlètes de ne pas se faire vacciner. Le risque d’infection cardiaque dû au Covid-19 est en effet plus grand que celui, éventuel, lié à la vaccination. », précise l’article

Si depuis le 09 juillet 2021, le comité consultatif de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), faisait savoir dans un communiqué (1, 2,) qu’il existait « une relation de causalité plausible entre la myocardite et les vaccins à ARN messager. », elle soutient toutefois que « les avantages des vaccins à ARN messager l’emportent sur les risques en réduisant les hospitalisations et les décès dus aux infections au Covid-19 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.