Ce communiqué attribué à l’UNICEF est faux

0

Sur WhatsApp circule une fiche d’information prétendument attribuée à l’UNICEF. Sur l’image (ci-dessous), on retrouve le logo de l’UNICEF décliné sous deux différents formats dans les coins supérieurs gauche et droit. 

Image de la fausse note d’information qui circule sur les réseaux sociaux

Le contenu de la note d’information porte sur le virus de la Covid-19 et prétend donner des indications sur la forme et la taille du virus, les moyens de s’en prémunir et des méthodes pour tuer le virus si on l’a contracté. Mais, les vérifications faites par Togocheck montrent que le document en question n’est fiable ni du point de vue de sa présentation, ni de son contenu.

Un document non fiable

Plusieurs éléments montrent à première vue que cette fiche d’information n’émane pas de l’UNICEF. Il s’agit d’abord de la manière dont est déclinée le logo de l’UNICEF sur le document ainsi que la police de caractères qui ne respectent pas les standards et habitudes de l’institution. Comme deuxième élément, tout communiqué de l’institution est toujours daté et la représentation de l’UNICEF de même que le pays duquel le document est issu sont précisés. Ce qui n’est pas le cas ici. Troisième élément, nous n’avons pas retrouvé ce communiqué sur le site internet officiel de l’UNICEF, ni sur celui de sa représentation en Afrique du centre et de l’ouest (ici).            

Des recherches complémentaires faites par Togocheck ont révélé que ce n’est pas la première fois que ce communiqué circule sur la toile. Il était déjà largement partagé dans plusieurs pays d’Afrique en mars 2020. Déjà, le 17 mars 2020, le Bureau de l’UNICEF au Niger a identifié cette image et l’a démentie dans un communiqué de presse rendu public (ici). « Si beaucoup d’informations sur le coronavirus et la manière de s’en protéger circulent, malheureusement, toutes ne sont pas fiables. », peut-on lire dans le communiqué.

Démenti de la représentation de l’UNICEF en Algérie

En République Démocratique du Congo également, l’image a fait flores sur les réseaux sociaux. Congocheck, une organisation de vérification d’informations, dans un article paru le 21 mars 2020, a également vérifié ce document et son contenu qui se sont avérés faux. D’après l’article, « Ce document est un faux, Unicef n’en reconnaît pas la paternité, et pire, il contient plusieurs infox sur le covid-19 que notre rédaction va débusquer. Méfiez-vous en, car les conseils qui y sont donnés pourraient considérablement exposer le potentiel vital. (…) La note porte des logo Unicef en haut, à droite et à gauche. Puis une signature Unicef, toute en majuscule, en bas à droite. Nos contacts au sein de cet organe des Nations-Unies ont affirmé que ce document n’avait rien à voir avec eux. »          

La représentation de l’UNICEF en Algérie, via une publication sur sa page Twitter le 22 mars 2020 a également démenti le fait que l’UNICEF soit cité comme auteur dudit communiqué.

Des informations sur la Covid-19 fausses et peu fiables

En plus d’avoir une présentation non conforme à celle de l’UNICEF, l’image en question expose plusieurs informations sur la Covid-19 qui se sont révélées fausses. Plusieurs d’entre elles ont été démontées par Togocheck dans le cadre de son programme de vérification d’informations.

C’est le cas des informations selon lesquelles « le virus ne survit pas dans les zones chaudes », « le virus meurt à une température de 26 à 27° » ou encore « s’exposer au soleil ou à des températures supérieures à 25 °C pour éviter de contracter la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19) ». Toutes vérifiées par Togocheck (ici) et (ici). 

En ce qui concerne la taille du virus de la Covid-19, elle n’est pas comprise entre 400 et 500 micros, contrairement à ce que tente de faire croire le message. D’abord, le micro n’est pas une mesure de taille, Ensuite, d’après les scientifiques, le virus de la Covid-19 serait plus petit avec une taille allant de 120 à 160 nanomètres. 

Pour ce qui est des gargarismes, l’information est également fausse. Interrogé par Togocheck, le médecin généraliste togolais, Damien Ekoue Kouvahey, a expliqué que le bain de bouche ne peut en aucun cas, suffire à éliminer le coronavirus ; et même si les antibiotiques permettent de tuer ou de stabiliser certains microorganismes, rien n’a été prouvé en ce qui concerne l’élimination du Coronavirus par un bain de bouche.”           

En clair, d’une part, la note d’information n’émane pas de l’UNICEF et d’autre part son contenu n’est pas vérifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.