Les vaccins contre la COVID-19 causent-ils des dysfonctions érectiles ?

0

D’après un tweet de la rappeuse américaine, Nicki Minaj, le vaccin contre la Covid-19 causerait une inflammation des testicules et rendrait impuissant. Devenue virale, l’information est vite reprise par des internautes, alertant sur un autre danger de cette vaccination.

La rappeuse américaine, très active sur les réseaux sociaux, dont Twitter, expliquait à ses fans le 13 septembre 2021, dans une série de tweets (capture d’écran 1 et 2 ci-dessous), son absence au MET Gala 2021. Dans l’un de ces tweets (en anglais), elle confiait à sa communauté : « Mon cousin à Trinidad ne recevra pas le vaccin parce que son ami l’a eu et est devenu impuissant. Ses testicules sont devenus enflés. Son ami était à quelques semaines de se marier, maintenant la fille a annulé le mariage. Alors priez dessus et assurez-vous que vous êtes à l’aise avec votre décision, pas victime d’intimidation ».

Mais peut-on réellement affirmer que des troubles de l’appareil reproductif comme le gonflement des testicules ou encore des dysfonctions érectiles comme l’impuissance soient des effets secondaires de la vaccination contre la Covid-19 ?

Vaccins contre la covid-19 et sexualité masculine

Les dysfonctions érectiles désignent, selon le Dictionnaire Larousse, l’incapacité pour un homme d’obtenir ou de maintenir une érection et, de ce fait, d’avoir un rapport sexuel satisfaisant. Et selon plusieurs spécialistes interrogés ou ayant réagi sur la question, la vaccination contre la Covid-19 n’entraine pas cette pathologie.

Pour le professeur Jean-Christophe Goffard, chef du service de médecine interne de l’hôpital Érasme (Bruxelles), ce n’est pas parce qu’un problème de santé survient à quelqu’un après avoir été vacciné qu’il y a un lien de cause à effet qui doit être systématiquement établi entre la vaccination et cet évènement. « Pour qu’un lien de cause à effet puisse être établi entre la vaccination et un problème médical, il faut analyser les chiffres à large échelle et observer s’il y a une augmentation de certaines pathologies parmi le groupe des personnes vaccinées », indique le spécialiste à la RTBF (ici).

Depuis le début de la vaccination au Togo, des effets secondaires du type d’impuissance sexuelle et gonflement de testicules n’ont pas à ce jour été notifiés.

Docteur Awili Pamaayo, médecin au CMS de Djidjolé

A propos de la pathologie décrite par la chanteuse dans son Tweet, Tony Chen, professeur-assistant d’urologie à l’Université de Stanford, explique à l’agence française de vérification AFP Factuel (ici) que, » (…) il n’existe aucune preuve qu’un vaccin contre la Covid-19 ait entraîné une dysfonction érectile ou une infertilité », ou encore « un gonflement des testicules ». Tout en précisant qu’un gonflement des testicules résulte le plus souvent d’une infection virale ou d’une infection bactérienne. Aussi, a-t-il précisé que c’est plutôt la Covid-19 qui pourrait causer de sérieux problèmes aux organes génitaux masculins.

Lors d’une conférence de presse tenue deux jours après le tweet de Nicki Minaj, Dr. Terrence Deyalsingh, ministre de la Santé de Trinidad-et-Tobago, affirme que « à ce jour aucun retour sur un cas de testicules enflés qui serait un effet secondaire n’a été identifié ». C’est ce que rapporte le quotidien Ouest France dans un article en date du 28 septembre 2021.

Docteur Awili Pamaayo, médecin au CMS de Djidjolé a déclaré à Togocheck le 11 février 2022 que depuis le début de la vaccination au Togo, des effets secondaires du type d’impuissance sexuelle et gonflement de testicules n’ont pas à ce jour été notifiés. Selon Docteur Awili, parmi les effets secondaires qui peuvent survenir suite à la vaccination, ces deux signes n’y figurent pas. « Certaines personnes ont plutôt affirmé qu’elles ont eu une augmentation de la libido après la vaccination avec AstraZeneca, mais cela reste à vérifier avec le fabricant » a-t-elle ajouté.

Professeur Didier Koumavi EKOUEVI Médecin Epidémiologiste, Président du Conseil Scientifique de la lutte contre la Covid-19 au Togo dans une interview accordée le 19 mars 2021 au magazine Santé Education, indique que parmi les effets secondaires liés à l’injection des vaccins AstraZeneca, entre autres des douleurs au point d’injection (91,3%), des céphalées (68,5%), des courbatures (55,3%), de la fièvre (47,6%) l’administration du vaccin AstraZeneca aurait entraîné une augmentation de la libido de 2,5% chez les patients vaccinés.

La maladie plus à craindre que la vaccination 

Contrairement aux vagues d’inquiétudes liées à la vaccination contre la Covid-19 qui se propagent, il ressort des avis des experts que c’est plutôt la maladie qui représente un danger pour la fertilité des hommes, et non la vaccination.

D’après un article de vérification publié (ici) par le Centre Universitaire De Santé Du Nebraska-Lincoln (Etats-Unis), des pathologies comme les testicules enflés (encore appelés orchites), la dysérection ont été signalées après une infection par la Covid-19. Et parlant d’enflement des testicules, « une revue récente estime que « 10% à 22% des hommes atteints d’une infection aiguë au COVID-19 développent une orchite ou une épididymo-orchite » », indique l’article.

Par ailleurs, en plus d’affecter le fonctionnement de l’appareil génital masculin, une autre étude a révélé que contracter la maladie due à la Covid-19 affectait également la quantité de spermatozoïdes.

Au cours d’une étude publiée(ici), les chercheurs ont comparé le nombre médian de spermatozoïdes d’hommes positifs à la COVID-19 avec le nombre de spermatozoïdes d’hommes négatifs au COVID-19. Le nombre médian de spermatozoïdes des personnes non infectées était de 21,5 millions et celui des personnes infectées de 12,5 millions.

Mais, en évaluant le nombre de spermatozoïdes de 45 personnes avant et après la vaccination par l’ARNm contre la COVID-19, l’étude a rapporté qu’il n’y avait « aucune diminution significative d’aucun paramètre du sperme parmi cette petite cohorte d’hommes en bonne santé » après deux doses de vaccins Moderna ou Pfizer.

Ranjith Ramasamy, directeur de l’urologie de la reproduction à l’Université de Miami, a publié plusieurs études décrivant le nouveau coronavirus dans les tissus péniens et testiculaires et ses effets sur la dysfonction érectile. Et d’après ses observations, la « COVID affecte les vaisseaux sanguins qui alimentent les organes, et le pénis n’est pas très différent des autres organes qui nécessitent beaucoup de sang », avant d’indiquer que la clé pour se protéger contre les effets reproductifs et sexuels de la COVID-19 est de se faire vacciner.

En conclusion, les vaccins COVID-19 n’affectent pas la fertilité des hommes et ne causent pas de dysfonctions érectiles, d’après les experts. Par contre, l’infection par la COVID-19 peut affecter la santé reproductive, l’érection et même la fertilité des hommes. Des raisons qui poussent les spécialistes de la santé à recommander la vaccination pour se prémunir de ces risques.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.