Boire le mélange d’ail et de lait « Peak » pour traiter la fièvre typhoïde ? Infondé !

0

Sur WhatsApp est partagée une note vocale de 1 min 24 secondes accompagnée de la photo d’une boîte de lait concentré non sucré de la marque « Peak ». En écoutant le message vocal en question (ci-dessous), un homme qui ne décline pas son identité conseille à tous ceux qui souffrent de la fièvre typhoïde, « (…) chercher de l’ail, environ 6 morceaux d’ail, enlever la peau, acheter du lait Peak 1 boîte. Vous allez écraser les morceaux d’ail, mélanger avec le lait Peak et vous allez boire la contenance dans la journée. Le lendemain vous allez répéter et c’est terminé pour la fièvre typhoïde. », a-t-il affirmé. 

Message vocal partagé sur WhatsApp
Image accompagnant le message vocal ci-contre

A la fin de la note vocale, l’auteur indique de partager l’information. Il demande également à ceux qui voudraient avoir des informations complémentaires, de lui écrire sur WhatsApp via le numéro 00229 66 28 88 76 (+229 est l’indicatif de la République Béninoise). Par ailleurs, l’auteur ne cite aucune source pour appuyer sa recette.

Déjà en 2016, une recette partagée par ce site internet (ici) insinuait que l’ail dans le lait serait un traitement naturel magique et définitif pour plusieurs maladies dont l’asthme, la pneumonie, la tuberculose, les problèmes cardiaques, l’insomnie, l’arthrite, la toux. La même recette est présentée sur le site internet congovirtuel.com, dans un article qui propose des solutions naturelles pour soigner les maladies à moindre coût avec des recettes de tradipraticiens et de naturopathes. Trois remèdes sont proposés pour traiter la fièvre typhoïde notamment celui-ci : « Ecraser une poignée d’ail (1/2 kilos) + 02 oignons, faites bouillir le mélange dans 02 litres de lait non sucré. »

A propos de la fièvre typhoïde

L’OMS définit la fièvre typhoïde comme « une infection potentiellement mortelle due à la bactérie Salmonella typhi. Elle se propage en général par l’eau ou les aliments contaminés. Une fois la bactérie ingérée, elle se multiplie et passe dans la circulation sanguine. L’Institut Pasteur précise quant à elle que le réservoir de la bactérie responsable de la maladie (la salmonella) est strictement humain. La contamination résulte, le plus souvent de l’ingestion d’eau ou d’aliments ayant subi une contamination fécale d’origine humaine ou d’une transmission directe de personne-à-personne.

Toujours d’après l’OMS, « on peut traiter la fièvre typhoïde au moyen d’antibiotiques (…) », mais « même après la disparition des symptômes, on peut rester porteur de la bactérie, ce qui signifie que les sujets concernés peuvent encore la propager par les selles. » En termes de prévention, il existe un vaccin contre la fièvre typhoïde. Son « effet protecteur dure 3 ans et le taux de protection en zone d’endémie est de 60%. », rapporte l’Institut Pasteur

Selon les CDC aux USA, dans une fiche d’informations sur la fièvre typhoïde publiée sur leur site internet, « Les vaccins contre la typhoïde ne sont pas efficaces à 100 %. Le vaccin injectable nécessite un rappel tous les 2 ans, et le vaccin oral nécessite un rappel tous les 5 ans. La prise d’antibiotiques n’empêchera pas la fièvre typhoïde ; ils aident seulement à la traiter. »  Ils recommandent donc de toujours adopter « des habitudes alimentaires et de consommations sûres pour aider à prévenir l’infection. »

Des vertus bien connues de l’ail et du lait

L’ail (Allium sativum) est un épice couramment utilisé en cuisine. D’après sante.journaldesfemmes.fr, l’ail est riche en plusieurs éléments notamment les protéines, les glucides, des antioxydants et des vitamines comme la B6, la vitamine C. Il est également riche en composés soufrés, notamment en allicine qui lui donne son odeur caractéristique.

De plus, poursuit le magazine dans cet article (ici) mis à jour le 03 décembre 2019, « Les composés soufrés de l’allicine empêchent la prolifération des cellules cancéreuses et protègent l’organisme de certains potentiels agents cancérigènes. Par ailleurs, les nombreux antioxydants contenus dans l’ail protègent les cellules de l’action délétère des radicaux libres, notamment impliqués dans la survenue de certains cancers (essentiellement estomac et intestin). » La consommation de l’ail, notamment cru se révèle être un bon allié pour la santé en général, surtout celle des vaisseaux sanguins.

D’après cette étude (ici), l’ail a le potentiel de protection contre les maladies cardiovasculaires en permettant de réduire les facteurs de risque. Et une autre étude est parvenue à mettre en lumière les « Effets thérapeutiques de l’ail dans la maladie athérosclérose cardiovasculaire ».

Selon semencemag.fr (ici), « L’ail frais, lorsqu’il est épluché ou broyé, produit de l’allicine aux propriétés antibiotiques reconnues et de l’ajoène qui est anticoagulant. C’est pourquoi l’ail est utilisé comme prophylactique dans diverses affections : dysenterie, typhoïde, choléra, peste, diphtérie… L’ail permet également de combattre l’hypertension car il provoque la vasodilatation capillaire. En outre, l’allicine possède une action inhibitrice sur les tumeurs, d’où sa réputation d’anticancéreux.

Globalement, l’ail possède une impressionnante série de propriétés médicinales reconnues par les scientifiques : antiseptique, bactéricide, dépuratif, diurétique, vermifuge, anticancéreux, fébrifuge, aphrodisiaque, hypotenseur… Ce qui explique qu’il soit considéré depuis l’Antiquité comme une véritable panacée. »

« L’ail possède des principes actifs puissants qui étaient déjà utilisés avant l’invention des antibiotiques. On s’en servait alors pour traiter la tuberculose ou même la fièvre typhoïde. », précise aujardin.info

Le lait Peak est produit par la société Friesland Campina Wamco Nigeria PLC, filiale nigériane de l’entreprise néerlandaise FrieslandCampina. Cette dernière est une coopérative néerlandaise de produits laitiers fondée en 1892. Fusion en 2008 entre Campina et Friesland Foods.

Le lait est un aliment complet qui a toujours fait partie de notre alimentation. Il est riche en vitamines, en sels minéraux et en glucides ou lactose (43 %), lipides (29 %) de lipides et protéines (28 %).  Sa consommation est également associée au renforcement des os. Mais il faut noter que certaines personnes ne consomment pas du lait puisqu’elles sont intolérantes au lactose.

La recette est-elle fiable ?

En dehors de la prévention par la vaccination, le traitement de la fièvre typhoïde est généralement basé sur des antibiotiques, comme l’indique l’OMS. Il est certes vrai que l’ail est un antibiotique puissant, mais aucune documentation disponible ne suggère que consommer un mélange d’ail haché et du lait Peak peut effectivement soigner la fièvre typhoïde. Mafourchette.com, un site qui propose des recettes culinaires, cite plusieurs avantages du breuvage d’ail bouilli dans du lait pour la santé, mais le traitement de la fièvre typhoïde ne figure pas parmi ces avantages.

Africacheck a traité une information similaire selon laquelle l’ail au lait est un remède miracle pouvant traiter plusieurs maladies. Mais, Sadibou Dieng, diététicien à l’Hôpital Principal de Dakar, contacté par l’organisation de vérification d’informations, met en garde contre ces mélanges.

Selon le médecin, il est certes vrai que l’ail et le lait sont des aliments ayant des vertus nutritionnelles.  Mais, « Il n’y a pas de traitement passe-partout. Si vous voulez essayer un mélange, vous devez d’abord contacter un nutritionniste, faire un bilan et, à partir de là, il pourra vous conseiller ou vous déconseiller ledit mélange ».

Conclusion

En clair, il n’a encore été établi aucune preuve que le fait de boire de l’ail haché avec du lait Peak puisse traiter la fièvre typhoïde. Le meilleur moyen de guérir de la fièvre typhoïde est de consulter un médecin pour suivre un traitement approprié. Par ailleurs, en dehors de la vaccination, il est nécessaire de faire attention à ce que l’on consomme et à l’eau que l’on boit pour éviter de tomber à nouveau malade et d’adopter des modes de vie sain pour éviter de transmettre ou d’être contaminé par la maladie

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.