Aucune preuve que l’eau de coco chaude tue les cellules cancéreuses

0

Une information selon laquelle l’eau de coco chaude guérit efficacement tout genre de cancer est relayée sur les réseaux sociaux. (Captures d’écran ci-dessous).

Capture d’écran sur Facebook
Capture d’écran sur Facebook

La plus ancienne publication de ce message que nous avons retrouvée en ligne a été faite en Anglais le 12 décembre 2018 sur LinkedIn (ici). Nous avons ensuite retrouvé le même post, traduit en Français en juin 2019 sur Facebook (ici). Elle a été largement reprise, notamment par des blogs (ici, ici) et sur Facebook (ici, ici, ici, ici).

D’où vient cette information ?

Les messages faisant promotion des remèdes provenant des plantes, fruits, légumes ou produits « naturels », sont largement partagés sur les réseaux. Certains de ces messages citent des médecins ou docteurs pour appuyer leurs propos. C’est le cas du message promouvant l’eau de coco chaude qui cite un certain « Dr Abbas Hussain Kazmi de l’Hôpital Sheikh Zaid ».

Une recherche effectuée sur Google, a révélé qu’il existe un hôpital nommé « Shaikh Zayed Hospital » au Pakistan (localisation ici), ainsi qu’un collège médical dénommé « Sheikh Zayed Medical College Rahim Yar Khan », situé dans la province de Punjab également au Pakistan.

L’Agence France Presse, qui a également vérifié cette information, indique (ici) avoir retrouvé deux hôpitaux du même nom à Lahore (Pakistan) et à Rabat (Maroc). Le premier est Shaikh Zayed Medical Complex, Lahore (SZMC) et le second est l’Hôpital Universitaire International Cheikh Zaid de Rabat. Même si la prononciation peut paraître similaire, l’orthographe du nom des deux hôpitaux ne correspond pas avec celui cité dans le message relayé.

Quant au « Docteur Abbas Hussain Kazmi », mentionné, nous avons retrouvé sur Marham.pk (ici), (une plateforme pakistanaise qui met en relation des spécialistes de la santé avec les patients), un certain Docteur Abbas Hassnain Kazmi, qui exerce en tant que chirurgien généraliste au Pakistan. Mais, nous n’avons trouvé aucune relation entre ce dernier et les hôpitaux cités.  Nous n’avons également retrouvé aucune information permettant d’affirmer qu’il a réellement donné son aval à la diffusion de ce message, comme mentionné.

Contactés les 22 et 23 juin 2022 par l’Agence France Presse, des porte-paroles des deux centres hospitaliers retrouvés ont démenti employer un « Dr Abbas Hussain Kazmi ». « Aucun médecin de ce nom ne travaille ici », a répondu un responsable de l’hôpital Skeikh Zayed dans la ville de Rahim Yar Khan au Pakistan, peut-on lire dans l’article publié par l’AFP, qui précise que « les deux centres hospitaliers se désolidarisent par ailleurs du message sur ce prétendu remède miracle ».

Par ailleurs en 2019, une autre version du message, attribuée au Docteur Rajendra Badwe était relayée sur les réseaux sociaux. Le Docteur Rajendra Badwe est oncologue et directeur du Tata Memorial Center, l’un des principaux hôpitaux de soins contre le cancer en Inde (1, 2).

Eau de coco, eau chaude et cancer : un lien ?

La noix de coco est un fruit exotique produit par le cocotier. Il contient une eau appelée eau ou jus de coco, une boisson désaltérante. Fruit très calorique (365 Calories/100 g), la noix de coco est riche en lipides, en fibres et constitue une source de fer et de phosphore, des minéraux essentiels pour le corps humain. Au rang de ses bienfaits, elle stimule le transit intestinal et joue également sur la satiété.

Le message relayé sur les réseaux sociaux indique qu’en ajoutant de l’eau chaude à quelques fines lamelles de noix de coco, cette eau deviendra alcaline et que « L’eau de coco chaude libère une substance anticancéreuse, dernière avancée dans le traitement efficace du cancer dans le domaine médical». Des informations qui ne sont ni vérifiées, ni scientifiquement prouvées. (1, 2)

Il faut noter que même si le message mentionne indifféremment « eau et lait de coco », il existe une différence entre l’eau et le lait de coco. Tandis que l’eau de coco est naturellement présente dans le fruit, le lait de coco est fabriqué à partir de sa pulpe mixée et pressée avec de l’eau.    

D’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le cancer est l’une des principales causes de mortalité dans le monde avec près de 10 millions de décès en 2020. Comme l’indiquent plusieurs sources concordantes que nous avons consultées tour à tour (1, 2, 3), il existe différents types de cancers. « Bien que nous ayons l’habitude de parler du cancer au singulier, il faudrait en réalité plutôt parler des cancers au pluriel. En effet, sous ce terme générique se cache des maladies qui sont toutes très différentes les unes des autres : les symptômes ne sont pas identiques, les traitements non plus », indique le site médical cos-eu (ici).      

L’eau de coco chaude ne prévient ni ne soigne le cancer

Il est vrai que consommer la noix de coco, tout comme tous les autres fruits, a des avantages pour la santé. Mais, nous n’avons retrouvé, ni étude, ni preuve scientifique qui montre que la consommation de l’eau de coco chauffée ait une quelconque action sur les kystes, voire permet de prévenir tous les types de cancer. Plusieurs spécialistes qui ont été interrogés sur cette médication ne l’approuvent pas et le message  a été démenti par plusieurs médias de vérification d’informations à travers le monde.       

Contacté par Togocheck, Docteur Ebenezer Vovolité AGBETIAFA, Directeur préfectoral de la Santé du Golfe affirme que cette recette n’est probablement pas vraie et qu’aucune étude scientifique ne l’a attestée. « Au Togo, ce remède n’est pas proposé aux patients atteints du cancer dans aucun centre de prise en charge officielle », explique-t-il avant d’indiquer que le cancer est une maladie comme les autres. « Ainsi, si l’on le découvre tôt, on peut bien le traiter ».

Interrogé par l’AFP le 23 juin 2022, Docteur Doudou Diouf, cancérologue en service à la clinique Bellevue à Dakar au Sénégal est catégorique. « Le jus de noix de coco ne peut pas traiter le cancer ». D’après le spécialiste, la noix de coco contient certes, des vitamines et a la réputation d’avoir une action anti-inflammatoire et des propriétés de renforcement du système immunitaire. Mais certaines personnes peuvent penser à tort que cela suffit pour arrêter la prolifération des cellules cancéreuses dans l’organisme.

Le message viral qui attribuait l’information sur ce remède contre le cancer au Docteur Rajendra Badwe, a été également démenti par le Tata Memorial Hospital. « Nous tenons à préciser à toutes les personnes concernées qu’il s’agit d’un faux message et que ni le Dr Badwe, ni le TMH ne souscrivent à ce point de vue. Il n’y a aucune donnée suggérant que l’eau de coco chaude puisse guérir n’importe quel type de cancer. Le public est prié de ne pas être mal informé par des messages faux et préjudiciables envoyés sur les réseaux sociaux », peut-on lire dans le communiqué de presse (en anglais) rendu public le 16 mai 2019 par l’hôpital et dont le média indien de vérification d’infos, Factly a publié une copie (ici).   

Selon l’OMS, à l’heure actuelle, 30 à 50 % des cancers peuvent être prévenus en évitant les facteurs de risque et en appliquant des stratégies préventives reposant sur des données probantes. « On peut aussi réduire la charge du cancer grâce à une détection précoce et à un traitement et une prise en charge appropriés des patients. Nombre de cancers présentent une probabilité de guérison élevée s’ils sont détectés rapidement et traités de manière appropriée », peut-on lire sur le site de l’organisation (ici). Par ailleurs, il existe différents types de traitements pour les différents cancers. Ces traitements vont de la chirurgie à la radiothérapie en passant par la chimiothérapie, entre autres.

En clair, le message qui affirme que la consommation de l’eau de coco chaude aide à guérir ou prévenir tous les types de cancer ne repose sur aucune base scientifique. Il est FAUX.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.