Faux : Les biscuits « Luppo » ne contiennent pas des comprimés et ne sont pas en vente au Bénin

0



Il circule dans des groupes WhatsApp une vidéo selon laquelle des biscuits empoisonnés seraient en circulation sur le marché béninois. La vidéo est accompagnée d’un message vocal en éwé mettant en garde les populations sur la consommation de ces biscuits.

Une vidéo et un message vocal

La vidéo dure 50 secondes. Elle montre les mains d’une personne blanche portant un pull rouge manipulant des paquets de biscuits de marque « Luppo » dans un carton ouvert. Dans la vidéo, on peut voir que la personne ouvre précautionneusement l’emballage d’un gâteau. Après avoir extrait le gâteau de son emballage, elle l’écrase et en fait sortir 2 comprimés blancs. La narration dans la vidéo est faite dans une langue que nous n’avons pu identifier au premier abord.

Capture d’écran de la vidéo relayée sur WhatsApp

Le message vocal qui accompagne la vidéo dure 1 minute 05 secondes. On y entend la voix d’un homme qui s’exprime en éwé, une langue locale parlée dans certaines régions du Ghana et du Togo. D’après l’auteur du message vocal, les comprimés que l’on voit extraire des gâteaux Luppo seraient mortels et ces biscuits sont en circulation au Bénin. Mais en réalité, il s’agit d’une fausse information qui circule depuis longtemps sur la toile.

Message vocal relayé sur WhatsApp

Une recherche avec les mots clés « Luppo+biscuits » nous a permis de retrouver plusieurs images de biscuits dans des emballages de différents coloris et frappés de la marque Luppo. La recherche a également permis de se rendre compte que les biscuits de marque Luppo sont fabriqués par une entreprise turque du nom de « Sölen Chocolate ».          

Par ailleurs, les éléments que nous avons retrouvés montrent qu’il s’agit d’une vidéo largement diffusée depuis 2019 dans plusieurs langues et faisant croire que des gâteaux contenant ces comprimés provoquent une paralysie. La plus ancienne publication retrouvée remonte au 28 octobre 2019. Elle a été diffusée via Youtube par Wishe Press, un média en ligne dans la région du Kurdistan, un pays d’Asie Occidentale. Plusieurs commentaires sous ladite publication, vue plus de 61.000 fois, montrent que les internautes sont dubitatifs quant à la véracité du contenu de cette vidéo.  

L’information véhiculée dans la vidéo a également fait l’objet d’article publié (ici) par l’agrégateur d’informations, ci.opera.news. 

Par ailleurs, plusieurs autres versions de l’information, indiquant que les biscuits « Luppo » étaient en vente en Iraq, en Israël, au Mexique, en Italie ou encore aux USA avait circulé dans les différents pays, en 2019. Ceci avant leur transposition dans le contexte béninois.

Vidéo non fiable et message vocal infondé

Face à la viralité de l’information, le média turc de vérification d’informations Teyit.org s’y est intéressé. Et d’après les analyses qu’il a faites, la vidéo en question a été tournée en Irak.

D’une part, peut-on lire dans l’article publié en turc et que nous avons traduit automatiquement avec Google, la langue parlée dans la vidéo est le sorani, « un dialecte du kurde et l’une des langues officielles du gouvernement régional du Kurdistan irakien. ». De plus, dans le congélateur au-dessus duquel la vidéo a été tournée, se trouve « un autre produit exporté de Turquie », une marque de poulet de marque « Aspiliç appartenant à As Tavukçuluk. » dont le plus grand marché d’exportation est l’Irak.

Interrogé par Teyit.org, la société Şölen a confirmé être le fabricant des gâteaux incriminés dans la vidéo. « Şölen Chocolate n’a pas de produit avec cette marque et cet emballage qui soit vendu sur le marché intérieur turc. Şölen Chocolate fabrique le produit présenté dans la vidéo uniquement pour les marchés d’exportation. La société a partagé les informations d’identification et d’emballage du Luppo Choco Coconut Cake présentées dans la vidéo et les résultats de laboratoire du dernier lot envoyé avec Teyit. », indique Teyit dans son article mis en ligne le 8 novembre 2019.               

Un porte-parole la société turque Sölen, cité (ici) par le média de vérification d’information, Snopes, précise que ce produit « est fabriqué en Turquie, mais il n’est vendu qu’en Irak. » D’autre part, des journalistes basés dans la région que Teyit a rencontrés, indiquent que la publication desdites vidéos pourrait « vraisemblablement faire partie d’un effort politiquement motivé visant à discréditer les marques turques populaires, dans le cadre des tensions kurdo-turques en cours. »        

Plusieurs autres médias de vérification d’informations dans le monde ont analysé cette vidéo et sont parvenus à la conclusion qu’il s’agit d’une fausse information (1, 2, 3, 4, 5).      

Par ailleurs, aucune source béninoise fiable, ni les plateformes officielles d’information n’ont communiqué sur un tel produit nocif, n confirmé sa présence sur le territoire béninois comme l’a voulu le faire croire l’auteur de la note vocale.

Il s’agit donc d’une fausse information.

Article produit conjointement par Togocheck et FGI-Bénin, avec le soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) dans le cadre d’un projet de jumelage entre initiatives francophones dans la lutte contre la désinformation

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.