FAUX : Cette vidéo ne montre pas des personnes décédées après avoir consommé des sardines “Anny”

La vidéo partagée sur les réseaux sociaux et faisant croire que les sardines de marque ANNY sont empoisonnées et ont causé la mort de 4 personnes est une INTOX.

Une vidéo de 39 secondes qui circule depuis fin mars 2023 dans les groupes WhatsApp prétend montrer quatre personnes décédées après avoir consommé des sardines de marque Anny. Et pourtant, il n’existe aucun lien entre ces décès et la consommation desdites sardines.

La vidéo en question

Dans les premières images de la vidéo, on aperçoit les rayons d’un supermarché. Sur l’un de ces rayons, sont disposées des boîtes de sardines de la marque Anny, présentées en deux couleurs. L’une est jaune et l’autre rouge portant les prix 0,85 euro (environ 600 FCFA). La voix féminine qui s’exprime dans la vidéo recommande de ne pas payer ces produits, quand bien même ils sont en promotion.

Capture d’écran de la vidéo partagée dans un groupe WhatsApp

Après cette séquence, s’ensuit une inscription en rouge et blanc indiquant : « Regarde et partage s’il vous plait, la sardine Anny est empoisonnée, attention attention attention ne pas manger », puis on voit les corps de quatre personnes dont deux adultes un homme et une femme avec deux enfants tous inanimés couchés à même le sol dans leurs vomissures.

Une recherche inversée d’images a permis de constater que cette vidéo ou l’information selon laquelle les sardines ANNY sont empoisonnées, a été partagée par plusieurs autres comptes sur Tik Tok (1, 2) et Facebook (1, 2, 3, 4) depuis janvier 2023 récoltant des centaines de vues.

D’après certaines publications, les faits se seraient déroulés en République Démocratique du Congo (RDC) alors que d’autres posts les attribuent au Bénin. Et tandis que le lieu où se sont prétendument déroulés les faits varient d’une publication à l’autre, les messages alertent tous sur les risques d’empoisonnement liés aux sardines en conserve, « Anny».

Ce qui s’est réellement passé

Grâce à une recherche avec les mots clés « sardines ANNY + empoisonnement famille », nous avons retrouvé la vidéo publiée sur deux comptes Facebook. La première publication a été faite le 4 novembre 2022 par Molière De Samandje. Dans les commentaires de la publication, on peut lire que l’une des internautes affirme que les faits se sont déroulés à «Abidjan Koumassi » en Côte d’Ivoire. 

La seconde publication retrouvée a quant à elle été faite par Black TV le 1er décembre 2022 avec pour légende « Une famille tout entier empoisonné après avoir mangé, un poisson à la braise qu’ils ont acheté dehors ». Un hashtag #Abidjan accompagne la publication.

En suivant ces informations recueillies sur Facebook, nous avons procédé à une nouvelle recherche dans Google avec les mots clés « quatre membres de famille meurent à Abidjan Koumassi ».

Cette recherche a permis de retrouver des articles portant sur cet événement, publiés par plusieurs médias en ligne ivoiriens le 28 octobre 2022. (1, 2, 3, 4, 5, 6). La recherche a également permis de retrouver un communiqué du gouvernement ivoirien publié le 3 novembre 2022 et relatif au drame de Koumassi.

En effet, d’après les recoupements, la scène montrée dans la vidéo s’est déroulée au quartier “Campement”, dans la commune de Koumassi en Côte d’Ivoire. Les 4 personnes, un homme, son épouse et deux de leurs enfants âgés respectivement de 2 ans et 8 mois ont été retrouvés morts, le vendredi 28 octobre 2022. La cause de leur mort n’a pas encore été élucidée, même si le gouvernement ivoirien avait assuré qu’une autopsie sera réalisée à cet effet.

On retrouve également l’une des photos de la scène (floutée) dans une vidéo reportage diffusée en octobre 2022 sur Dailymotion (ici) par LINFODROME, un média ivoirien. Dans le reportage, il est également indiqué que les faits se sont produits à Koumassi en Côte d’Ivoire.

Par ailleurs, aucun indice ne permet de relier ces décès à la consommation des sardines de marque ANNY. Surtout que les témoignages des voisins et membres de la famille des défunts ne font aucunement cas d’un empoisonnement, encore moins, d’un lien avec les sardines de cette marque.

Sardines ANNY empoisonnées, une INTOX made in Congo

ANNY est une marque de sardines produite au Maroc et commercialisée par la société Mutandis. Elle est distribuée dans plusieurs pays Africains dont le Togo.

En effet l’allégation selon laquelle les sardines Anny sont empoisonnées tient sa source de publications devenues virales en mars 2023 en République Démocratique du Congo. La base de cette information, un document rendu public le 22 mars 2023 faisant croire que la direction de protection civile interdit la consommation des sardines Anny par la population congolaise parce que ces produits sont empoisonnés (1, 2, 3).

Mais, après les recoupements effectués par l’Agence France Presse et des médias Congolais de vérification dont infos-droitshumains.net, auprès des autorités compétentes en RDC comme l’Office congolais de contrôle (OCC), cette information et le document en question se sont révélés de fausses informations.    

Cette fausse information a été créée suite à la découverte de cartons de sardines portant des tâches d’huiles dans une cargaison à destination de Kisangani (une ville de RDC). Or, ces tâches avaient été causées par des boîtes qui se sont accidentellement ouvertes lors de la manutention. Il ne s’agit donc pas de sardines empoisonnées, comme l’explique le média congolais, boyomainfo, dans un article en date du 28 octobre 2022.

Pour conclure

La vidéo partagée sur les réseaux sociaux et faisant croire que les sardines de marque ANNY sont empoisonnées et ont causé la mort de 4 personnes est une INTOX. Les événements relatifs à ces 2 informations se sont déroulés dans 2 pays d’Afrique, mais n’avaient aucun lien entre eux.

D’une part, le décès des 4 personnes montrées dans la vidéo a eu lieu en Côte d’Ivoire et n’est pas lié à la consommation de sardines. D’autre part, la rumeur selon laquelle des sardines ANNY empoisonnées seraient acheminées sur le marché Congolais est également une fausse information démentie par les autorités congolaises.


Article produit conjointement par Togocheck et NigerVerif, avec le soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) dans le cadre d’un projet de jumelage entre initiatives francophones dans la lutte contre la désinformation.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Related Posts
Read More

Attention : Les conseils de cette coach sur la Bétadine jaune ne sont pas fiables

Lors d’un direct sur sa page Facebook, l’influenceuse ivoirienne, Coach Hamond Chic conseillait à ses suiveurs, notamment les femmes, de faire leur toilette intime avec de la Bétadine Jaune avant leurs rapports sexuels. D'après la coach, cette pratique permettrait d’améliorer la qualité des rapports sexuels et de lutter contre les infections génitales. Mais, selon les spécialistes de la santé, cette pratique peut se révéler dangereuse pour la santé de la femme.