L’abstinence sexuelle, pas efficace contre la Covid-19

Depuis la propagation de la Covid-19, beaucoup de messages sont diffusés sur les réseaux sociaux et font croire que la Covid-19 peut être transmise à travers les rapports sexuels. De là, nombreux sont ceux qui ont recommandé l’abstinence sexuelle pour dompter la Covid-19. Ce choix n’est pas pourtant “efficace” pour freiner la propagation du virus.

Docteur Marc SANTOS, médecin généraliste, contacté par Togocheck, explique que la Covid-19 ne se transmet pas par voie sexuelle stricte.

Le virus n’est pas retrouvé dans les sécrétions sexuelles. Mais un rapport sexuel au sens large du terme impliquant le contact physique rapproché ou un échange de salive etc… peut être un facteur de transmission“, a-t-il confié à Togocheck.

Il précise qu’une personne malade peut, en effet, infecter une autre personne au cours d’un rapport sexuel.

Des chercheurs de l’université de l’Utah aux Etats-Unis ont mené une enquête, en collaboration avec une équipe de chercheurs en Chine sur les risques de transmission du Covid-19 pendant les rapports sexuels.

L’équipe de chercheurs, dont les résultats de travaux sont publiés par des sites d’informations, insiste sur le fait que les contacts intimes tels que les baisers peuvent contribuer à augmenter le risque de propagation de la maladie, du fait de la proximité physique qu’ils impliquent.

En définitive, l’abstinence sexuelle n’est pas autant efficace contre le Covid-19.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Related Posts
Read More

Preuves insuffisantes pour affirmer que les vaccins contre la Covid-19 causent des troubles des voies urinaires

il est trop tôt pour établir un lien entre les vaccins contre la Covid-19 et les symptômes urinaires. Il rappelle que la balance bénéfices-risques des vaccins contre la covid 19 demeure bénéfique. Les preuves sont donc insuffisantes pour affirmer que le vaccin contre la Covid-19 est à l’origine de l’incontinence urinaire. Tout comme l’indique la conclusion de l’étude citée, d’autres études sont nécessaires pour tirer une conclusion.