Aucune preuve que le Calotropis procera mette fin à l’alcoolisme 

La vidéo qui laisse croire que les racines de cette plante luttent contre l’alcoolisme n’est basée sur aucun fondement scientifique

Une vidéo partagée sur Tiktok prétend que les racines de Calotropis procera communément appelé Wangash-Gbé en Mina, (langue parlée au sud Togo) mettent fin à la consommation abusive de l’alcool. Cette affirmation a suscité de vives réactions et est beaucoup partagée sur les réseaux sociaux. Mais elle n’est pas vérifiée. 

Le 29 avril 2024, le compte Tiktok au nom de C’est Trop Fort a partagé une vidéo de 1m31s titrée : “pour mettre fin à la consommation abusive de l’alcool !” dans laquelle on voit les feuilles de Calotropis procera.  Sur la vidéo est marquée: “tu as un frère, mari ou fils qui ne fait que se donner à l’alcool sans cesse et vous donne la honte ! ”. L’auteur affirme dans sa vidéo: “tu as un frère qui passe tout son temps dans les boîtes, les buvettes et il ne fait que boire matin midi et soir. Vous avez énormément dépensé pour mettre fin à cette situation mais tous vos efforts n’ont jamais donné quelque chose. Parfois c’est un problème naturel, parfois les gens se livrent à l’alcool à cause des soucis et aussi parfois on peut l’envoûter. Voilà une solution assez simple et assez facile pour mettre fin aux calvaires de toutes les personnes qui se saoulent sans cesse. Alors, il suffira simplement de chercher les racines du Calotropis procera à n’importe quel moment, n’importe quelle heure, vous mettez ça dans un plastique ou dans une bouteille et vous ajoutez du bon vin ou soit du vrai vin de palme ou carrément du whisky. Vous laissez ça se reposer pendant 48h, je dis bien 48h. A partir du troisième jour, vous donnez un verre à la personne. Au plus le traitement dure 3 jours. Au plus 3 jours, la personne sera totalement délivrée. C’est très puissant cette astuce, c’est un remède très efficace”

La vidéo a été vue par 274 100 personnes, commentée par 143 personnes, aimée 3749 fois et partagée 6 416 fois, à la date du 17 mai 2024. 

Capture d’écran de la publication sur Tiktok

Attention, cette déclaration n’est basée sur aucune étude scientifique. 

Vérifications

L’auteur de la publication a été contacté par notre rédaction pour en savoir davantage sur cette affirmation, sans réponse. Le remède qu’ il recommande dans cette vidéo n’est basé sur aucune preuve et les recherches effectuées n’ont pas abouti à une étude qui prouve que les racines du Calotropis procera peuvent stopper l’alcoolisme comme indiqué dans la vidéo.

Une recherche d’image inversée dans Google nous a permis de retrouver cette même séquence qui a été reprise par d’autres comptes sur Tiktok (ici) et d’autres traitements attribués aux feuilles de Calotropis procera  ont également été partagés sur la toile (ici, ici, ici, ici, ici et ici). 

Capture d’écran de certains commentaires de la publication sur Tiktok

Le  Calotropis procera encore appelée pommier de Sodome est une espèce de plante à fleurs de la famille des apocynaceae originaire d’Afrique du nord et tropicale, d’Asie du sud et d’Indochine. Il fait généralement entre 1,8 et 2,4 mètres de hauteur et pousse dans les habitats ensoleillés à partiellement ombragés tels que les terres perturbées, les pâturages, les bords de routes, les plaines fluviales etc.  Les fibres résistantes de ses tiges ligneuses servent à fabriquer des cordes et ses tiges elles-mêmes, sont utilisées dans la construction, en Afrique, comme l’indique (ici) le journal Le Monde.

Toxicité oculaire du Calotropis procera

Une étude publiée en septembre 2015 par Docteur Nidhi Pandey et Docteur Vijaya Sahu, tous deux professeurs associés au département d’ophtalmologie au Pt. J.N.M. Medical College de Raipur en Inde, indique que le Calotropis procera produit de grandes quantités de latex, qui possède plusieurs propriétés pharmacologiques. Il produit une réponse inflammatoire sévère lors de l’application locale et son instillation accidentelle dans l’œil est associée à une morbidité oculaire significative. Cette étude d’observation visait à évaluer la toxicité oculaire du latex de Calotropis procera et sa prise en charge.

Capture d’écran de l’étude 

D’après un document sur la pharmacopée de l’Afrique de l’ouest publié par l’organisation ouest africaine de la santé  (OOAS), institution spécialisée de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en charge des questions de santé, le Calotropis procera est utilisé dans plusieurs pays africains pour le traitement de divers pathologies comme la parasitose, l’inflammation, la diarrhée.

Notre rédaction a contacté le pharmacologue des substances naturelles à l’Université de Lomé, Docteur Koudouvo Koffi, maître de conférences des universités. Ce dernier affirme que le Calotropis procera a des propriétés anti-inflammatoires, anti dermatose, antiparasitaire et a des effets contre la diarrhée. Mais il n’a mentionné nulle part qu’il permet de lutter contre l’alcoolisme. 

Docteur KOUDOUVO précise qu’il y a souvent des propriétés que les internautes inventent aux plantes mais qui ne sont soutenues d’aucune preuve et qui peuvent être dangereuses.

De même, le médecin généraliste Damien EKOUE-KOUVAHEY  également interrogé sur le sujet par notre rédaction a déclaré que ce prétendu remède contre l’alcoolisme n’ est pas prouvé. Il affirme n’avoir pas connaissance d’ une étude qui ait prouvé que  le Calotropis procera est un remède contre l’ alcoolisme. Docteur EKOUE-KOUVAHEY alerte sur les méfaits de l’ alcoolisme qui détruit le foie et peut entraîner des maladies cardiovasculaires, et préconise d’ éviter d’en consommer.

En clair, même si les recherches et sources consultées indiquent plusieurs vertus du Calotropis procera en médecine traditionnelle, la vidéo qui laisse croire que les racines de cette plante luttent contre l’alcoolisme n’est basée sur aucun fondement scientifique.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Related Posts