FAUX : Aucun communiqué des Emirats Arabes Unis n’interdit le visa à 20 pays africains

l’information selon laquelle les Emirats arabes Unis auraient interdit de visa de 30 jours, 19 pays africains et la République Dominicaine est fausse.

Les Emirats Arabes Unis, à partir du 18 octobre 2022, auraient décidé de ne plus accorder  de visa de 30 jours aux ressortissants de 19 pays africains et de la République Dominicaine. C’est ce que laisse croire une information qui a fait le tour des réseaux sociaux et fait enfler la polémique.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs voix sont montées aux créneaux pour s’indigner. Il s’agit notamment de l’entrepreneur camerounais Philippe SIMO, du boxeur congolais et coach motivateur Zack MWEKASSA ou encore de l’activiste militante suisso-camerounaise Nathalie Yamb qui en ont fait leurs choux gras sur leurs comptes sociaux respectifs.   

L’un des articles portant sur l’information et relayé sur WhatsApp

Selon ces influenceurs, les raisons de cette décision des Emiratis seraient multiples. Il s’agirait notamment des accusations de séjours prolongés illégalement, du scandale sexuel Porta Potty qui a éclaté courant avril-mai 2022 ou même des menaces pour la sécurité des Émirats. 

Plusieurs médias en ligne tant africains qu’internationaux francophones comme anglophones ont publié cette information. “Après Porta Potty, Dubaï ne veut plus des influenceurs africains” et “Affaire d’interdiction de visas des Emirats Arabes Unis, une énième insulte à l’Afrique” peut-on lire comme titres des articles publiés par lesdits médias (ici, ici, ici, ici, ici, ici).

Comme source de l’information, ces médias citent sans le montrer un courrier officiel qui aurait été adressé aux partenaires commerciaux et aux agences de voyages.  Les influenceurs précités ont d’ailleurs utilisé ces médias comme sources pour faire leurs publications Twitter et leurs vidéos sur YouTube.

Seulement, les sources officielles de certains pays africains cités dans la liste et que nous avons consultées ont démenti cette information. Les recherches de la rédaction de FGI-Bénin et Togocheck sur les différents sites officiels des Émirats Arabes Unis (ici, ici, ici, ici), du courrier officiel mentionné sont restées vaines. Il n’apparait nulle part. L’agence de voyage Ease Travel Services au Cameroun qui fait cas de cette suspension dans l’une de ses publications sur Facebook, n’a pas accédé à notre requête pour identifier ledit courrier. 

Joint par la rédaction de Togocheck et FGI Bénin, le ministre togolais des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine, Robert Dussey, a réfuté l’information portant sur cette supposée suspension de visa.

De plus, la diplomatie de certains pays comme leRwanda, le Burundi et le Sénégal à travers des posts et communiqués, réfutent  la supposée suspension de visa. De son côté,  RTI Info en Côte d’Ivoire, dans un processus de vérification de l’information, a interrogé certaines autorités du ministère des Affaires Étrangères ivoiriennes. Elles ont affirmé qu’il n’y a rien ni d’officiel ni de crédible et qu’elles n’ont reçu aucune correspondance à ce sujet.

Par ailleurs, sur le site officiel du gouvernement émirati, U.AE, on peut lire que, depuis le 3 octobre 2022, il existe de nouvelles réformes des Émirats Arabes Unis en matière de visas pour les travailleurs, les touristes et les résidents. Ainsi, outre l’introduction de nouveaux types de visas, les ressortissants d’un pays non éligibles au visa à l’arrivée ou une entrée sans visa aux Émirats Arabe Unis peuvent désormais rester sur le territoire pendant 90 jours.       

En clair, l’information selon laquelle les Emirats arabes Unis auraient interdit de visa de 30 jours, 19 pays africains et la République Dominicaine est fausse.


Article produit conjointement par Togocheck et FGI-Bénin, avec le soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) dans le cadre d’un projet de jumelage entre initiatives francophones dans la lutte contre la désinformation.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Read More

Preuves insuffisantes pour affirmer que les vaccins contre la Covid-19 causent des troubles des voies urinaires

il est trop tôt pour établir un lien entre les vaccins contre la Covid-19 et les symptômes urinaires. Il rappelle que la balance bénéfices-risques des vaccins contre la covid 19 demeure bénéfique. Les preuves sont donc insuffisantes pour affirmer que le vaccin contre la Covid-19 est à l’origine de l’incontinence urinaire. Tout comme l’indique la conclusion de l’étude citée, d’autres études sont nécessaires pour tirer une conclusion.