Faux, cette vidéo d’inondation ne provient pas du Togo

La vidéo massivement partagée sur les réseaux sociaux qui montre une inondation due à la récente pluie abattue sur Lomé est sortie de son contexte.

Une vidéo d’une minute huit secondes diffusée sur Tiktok et massivement relayée sur les réseaux sociaux prétend montrer les images d’inondation due à la pluie qui s’est abattue sur le Togo, mercredi 22 mai. 

La vidéo a été publiée le 23 mai 2024 par le compte Tiktok Super Google, avec le commentaire suivant: “l’heure est très grave au Togo, une grande inondation ravage toute la ville de Lomé”. Elle montre d’abord une grande inondation qui a emporté sur son passage des voitures dans une ruelle bordée d’immeubles. 

Ensuite on peut voir des images moins claires d’une véritable inondation dont le niveau est très élevé et qui s’est produite dans une ville dont l’arrière-plan montre une maison. Le narrateur de la vidéo affirme que cette inondation fait suite à une grande pluie qui s’est abattue le 22 mai 2024 et fait croire que les images sont celles du Grand Lomé. Il cite les communes du Golfe et d’Agoè Nyivé, comme les plus touchées et d’autres localités comme Bè Ahligo, Hédrzanawoé, Novissi.

Visionnée 143 100 fois, la vidéo a été commentée par 514 personnes, aimée par 4 014 personnes et partagée 3 643 fois à la date du 24 mai 2024.  

Capture d’écran de la publication sur Tiktok

Attention, ces évènements ne se sont pas produits au Togo. La rédaction de Togocheck a découvert dans ses recherches qu’il s’agit de deux différentes vidéos et de deux événements différents qui ont été associés par l’auteur de la vidéo pour l’attribuer au Togo.

Des vidéos d’autres pays

Nous avons contacté l’auteur de la publication sans réponse. Une recherche inversée d’image dans Google Lens avec une capture d’écran de la vidéo montrant le ravage des voitures nous a conduit vers une vidéo de 2 minutes 15 secondes. Cette vidéo a été utilisée pour illustrer un article publié le 16 mars 2023 par le site d’informations de la station de radio généraliste privée française RTL. Selon RTL, il s’agit des inondations qui ont frappé deux provinces du sud-est de la Turquie déjà affectées par le séisme dévastateur du 6 février 2023, causant la mort d’une vingtaine de personnes ou portées disparues le 15 mars 2023.

Capture d’écran de l’article de RTL

L’information est confirmée (ici, ici, ici et ici) à la même période par d’autres sites d’informations étrangers et turcs tels que Apnews, Yahoo, thesun, imaret, depuis le 15 mars 2023. Ils indiquent que ces images sont celles d’une inondation qui s’est passée en Turquie.

Grâce à une autre recherche inversée d’image d’une deuxième capture d’écran dans Google Lens et le moteur de recherche russe Yandex, de la vidéo dans laquelle on voit un grand débordement d’eau, nous avons retrouvé d’autres images.  Elles ont été postées le 4 octobre 2021 sur la page Facebook italienne de Meteo Reggio qui indique que ces images proviennent de la zone du Sanctuaire de Savone et montrent la crue du ruisseau Letimbro. 

La recherche a conduit également vers des sites d’informations en ligne italiens et d’autres sites internet (ici, ici et ici) notamment ligurianotizie, Corriere et 20min. Dans des articles publiés tous le 4 octobre 2021, ces derniers rapportent qu’il s’agit effectivement d’inondations et dégâts survenus en Ligurie. Ces intempéries ont provoqué des dégâts dans l’arrière-pays de Savone où le torrent Erro a débordé à Pontinvrea et Giusvalla et Letimbro, dans la zone du Sanctuaire derrière Savone.

L’auteur de la vidéo a donc réuni deux vidéos de deux pays différents. La vidéo qui s’arrête à la  29ème seconde montrant un torrent d’eau emporter des véhicules n’est autre que celle des inondations qui ont frappé deux provinces du sud-est de la Turquie le 15 mars 2023.  La deuxième vidéo qui est de 39 secondes est une image tournée en Italie le 4 octobre 2021, suite à une inondation dans l’arrière-pays de Savone. 

Contrairement à ce que fait croire l’internaute, il s’agit d’un montage de deux différentes vidéos. Les deux événements se sont déroulés dans deux pays, notamment la Turquie et l’Italie à des époques distinctes.

Contactée par la rédaction de Togocheck, la direction générale de l’Agence nationale de protection civile (ANPC) a déclaré que cette vidéo ne provient pas du Togo. 

Par contre, l’information selon laquelle une forte pluie s’est abattue sur la capitale togolaise le 22 mai 2024 est vraie. Selon l’ANPC, dans le Grand Lomé la  situation est  inquiétante dans plus de 13 localités alors que 8 bassins de rétention d’eau sont débordés. Dans un article publié le 22 mai 2024 par Togobreakingnews, l’ANPC informe que la situation est critique dans les communes de Golfe 2, 5, 7 et Agoè Nyivé 4, 6. Face à cette situation, l’agence a pris des mesures pour limiter les dégâts, dont le déclenchement du système de pompage des eaux, rapportent (ici, ici, ici et ici) 24heure info, Radio Oreole, Le Nouveau Reporter et Togo Actualité.   

Images de quelques lieux touchés par l’inondation

En clair, cette vidéo massivement partagée sur les réseaux sociaux qui montre une inondation due à la récente pluie abattue sur Lomé est sortie de son contexte. Il s’agit d’une association de deux vidéos différentes dont l’une provient de la Turquie et l’autre de l’Italie.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Related Posts
Read More

Le mélange à base de fruits, feuilles et racines promu dans ce message ne traite pas l’Hépatite B

Rien ne prouve qu’on puisse guérir l’hépatite B avec la décoction de papaye non mûre, de racines et feuilles fraîches de papayer femelle, de racines et feuilles fraîches de moringa, de 4 citrons et de racines de cocotier. La solution la plus fiable pour se prémunir contre l’Hépatite B est de se faire vacciner et d’avoir un mode de vie sain pour ne pas attraper le virus.