Aucune preuve de décès causés par l’insecticide “RAMBO MAGIC”

Le message audio est accompagné d’une photo montrant une bombe aérosol, “RAMBO Magic”. Mais, aucune information sur l’image ne renseigne ni sur le lieu, ni sur la personne qui a pris l’image. De plus, aucune précision dans le message vocal ne permet d’identifier ni son auteur, ni le pays où il se trouve.

Un message audio de 45 secondes partagé plusieurs fois sur WhatsApp indique que l’insecticide de la marque “RAMBO Magic” est en réalité un poison mis sur le marché pour exterminer la population africaine. L’auteur du message indique également que cet insecticide a fait des victimes au Ghana et au Nigéria (pays voisins du Togo et du Bénin) et que ce message est une alerte destinée aux internautes francophones.

Le message audio est accompagné d’une photo montrant une bombe aérosol, “RAMBO Magic”. Mais, aucune information sur l’image ne renseigne ni sur le lieu, ni sur la personne qui a pris l’image. De plus, aucune précision dans le message vocal ne permet d’identifier ni son auteur, ni le pays où il se trouve.

Une recherche inversée d’images via Google avec la photo de la bombe aérosol, a permis de retrouver des information similaires, parfois transposées dans un autre contexte ou pays et publiées via différents canaux. Dans une vidéo publiée sur TikTok montrant la même image, une femme s’exprimant en portugais prétend que l’insecticide en question a tué une famille en Namibie.

Capture d’écran de l’information relayée sur WhatsApp (à gauche) et TikTok (à droite)

Un article publié par le site internet Nigerian, newsfrontline.com.ng, indique quant à lui que l’insecticide Rambo Magic est un poison destiné à anéantir les peuples juifs. « Bien que la source du produit ne soit pas encore connue, tout le monde est averti d’éviter de l’utiliser car quiconque l’inhale meurt une minute après, “cela ne tue pas seulement le moustique mais l’être humain. Dès qu’on l’inhale, la personne meurt instantanément. Il a été fait principalement pour exterminer les Juifs puisqu’ils ne pouvaient pas les anéantir”, a expliqué la source.», peut-on lire dans l’article mis en ligne le 22 décembre 2022 et lu 574 fois.

Même si les informations différent d’un message à l’autre et d’une langue à l’autre, ils se rejoignent en pointant du doigt la dangerosité des insecticides de la  marque “RAMBO MAGIC”.

RAMBO Magic, une marque d’insecticide répandue en Afrique de l’Ouest

Une recherche effectuée sur Google avec les mots clés “Insecticide+Rambo+Magic” a révélé  que les insecticides de la marque «RAMBO Magic» existent réellement et sont commercialisés en Afrique subsaharienne, notamment en Côte d’ivoire.

En effet, «RAMBO Magic» fait partie d’une gamme variée d’insecticides de la marque RAMBO tout comme, Rambo, Rambo Pro etc. Elle est fabriquée par une entreprise nigériane du nom de Gongoni Company basée dans la ville de Kano. La photo du produit est également disponible sur plusieurs plateformes de vente en ligne.

Les recherches effectuées n’ont permis de trouver aucun article, témoignage, communiqué officiel ou reportage appuyant les allégations de l’auteur du message vocal

Ali Hallal, directeur de la société SIDECOM, distributrice des produits RAMBO en Côte d’Ivoire, contacté par la rédaction de Togocheck et FGI Bénin, déclare que ces informations font partie d’une campagne de dénigrement à l’endroit de la marque Rambo. 

D’après un communiqué (en anglais) que Ali Hallal a partagé avec notre rédaction, la société GONGONI a indiqué que l’information qui circule à propos de ce produit est fausse. Le même communiqué traduit en français a également été publié le 6 février 2023 sur la page Facebook de Rambo en Côte d’Ivoire.

De plus, les recherches effectuées n’ont permis de trouver aucun article, témoignage, communiqué officiel ou reportage appuyant les allégations de l’auteur du message vocal.

Les insecticides, précaution requise à l’usage

D’après les recherches de Togocheck et FGI-Bénin, l’usage des insecticides de manière générale, s’il n’est pas fait dans les conditions requises, peut conduire à une intoxication, voire la mort.

D’après le Manuel MSD qui fournit des ressources informationnelles en santé pour le grand public et les professionnels de la santé, « Un grand nombre d’insecticides peuvent provoquer une intoxication après avoir été ingérés, inhalés ou absorbés par la peau. Les symptômes peuvent comprendre un larmoiement, une toux, des problèmes cardiaques et des difficultés respiratoires.»

Medlineplus.gov, un service de la bibliothèque nationale de médecine aux Etats Unis, précise que la plupart des insecticides ménagers contiennent des produits chimiques dérivés de plantes et ne sont généralement pas nocifs. Cependant, ils peuvent causer des problèmes respiratoires potentiellement mortels s’ils sont inspirés.

«Bien que la plupart des insecticides “intérieurs” qui sont aujourd’hui commercialisés soient à base de substances qui sont moins toxiques, l’amélioration n’est donc pas suffisante. Des risques pour la santé et l’environnement persistent. Les enfants en font souvent les frais, ainsi que les asthmatiques et les allergiques. Au-delà, les intoxications sont souvent dues à des mauvais usages (il ne faut pas oublier de lire la notice !).», alerte le site belge ecoconso.be.

Il n’y a donc, à ce jour, aucune preuve que des personnes ont été réellement tuées après l’utilisation de l’insecticide aérosol de la marque «RAMBO MAGIC».  


Article produit conjointement par Togocheck et FGI-Bénin, avec le soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) dans le cadre d’un projet de jumelage entre initiatives francophones dans la lutte contre la désinformation.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Related Posts
Read More

Faux ! Tiktok n’est pas supprimé au Burkina Faso

TikTok intéresse de plus en plus les internautes sur le continent africain. Des interrogations sur son utilité pour la population et la préservation des mœurs sont toujours d’actualité. Cependant, l’application n’a pas été interdite au Burkina Faso. Les informations concernant la suppression du réseau social dans ce pays ne sont pas avérées.