FAUX : Le Parlement togolais n’a pas modifié la constitution le 3 mai 2023

L’information selon laquelle le 3 mai 2023, 90 députés sur 91 présents au parlement togolais ont voté la loi qui introduit dans la constitution la limitation du mandat du président de la république à cinq ans renouvelable une fois est FAUSSE.

D’après des publications relayées depuis quelques jours sur WhatsApp, le Togo aurait modifié la constitution pour maintenir Faure Gnassingbé au pouvoir jusqu’en 2030. L’auteur de l’information indique entre autres que le 3 mai 2023, 90 députés sur 91 présents au parlement togolais ont voté la loi qui introduit dans la constitution la limitation du mandat du président de la république à cinq ans renouvelable une fois.  Et pourtant,  il s’agit d’une fausse information 

Publications et vidéos virales sur différentes plateformes

La publication à l’origine de cette vidéo et que l’on peut voir à l’arrière-plan de la vidéo postée sur Tik Tok est un tweet en date du 5 mai 2023 sur le compte Afrique Mère et qui cumule au 08 mai 2023, 19 Retweets, 5 citations et 90  J’aime. Le compte Twitter se décrit comme « un site alternatif Afro pour une géopolitique africaine vue de l’Afrique. Agence Presse de l’ONG Urgences Panafricanistes ». Mais le site internet : afrique-mere.com , fourni sur la page Twitter ne fonctionne pas. (Capture d’écran) 

Tweet en date du 5 mai 2023 sur le compte Twitter Afrique Mère

Ces propos sont ensuite repris le 6 mai 2023 par le compte Tik Tok Maeva_tv dans une vidéo d’ 1 minute 35 secondes vue plus de 149.000 fois à la date du 8 mai 2023. (Capture d’écran). Un extrait de 38 secondes est massivement partagé sur les réseaux sociaux.

Vidéo Tik Tok de 38 secondes publiée sur Maeva_tv et relayée sur WhatsApp

La même information a été reprise sur Instagram par actuplusmag, qui se définit comme « Média d’influence», le 08 mai 2023. Une capture d’écran de ladite publication est également relayée sur WhatsApp. (Captures d’écran)

Publication et commentaires de la publication faite sur Instagram par Actuplusmag

Mais, d’après les recoupements, cette affirmation est fausse. Le Togo n’a procédé à aucune  modification de la constitution en mai 2023 comme tentent de le faire croire ces publications.

Fausses informations

L’Assemblée nationale n’a tenu aucune séance plénière le mercredi 3 mai 2023 comme l’indique la vidéo. La troisième séance plénière de la première session ordinaire de l’année 2023 s’est plutôt tenue le jeudi 4 mai 2023, comme on peut le lire sur le compte Twitter de l’Assemblée nationale togolaise

Les séances plénières de l’Assemblée nationale sont ouvertes au public et couvertes par les médias. La plénière du jeudi 4 mai 2023 portait sur la ratification de 3 projets de loi. Le premier porte sur les privilèges et immunités du tribunal international du droit de la mer, le deuxième est relatif à la conservation des thonidés de l’atlantique et le troisième a trait à la création de l’institut mondial de la croissance verte. Les détails de cette séance sont également publiés sur le site internet de l’Assemblée nationale Togolaise (ici).

La dernière révision de la constitution Togolaise a été faite en mai 2019. Et depuis cette modification l’Assemblée nationale n’a plus les prérogatives  de révision de la Constitution ayant un lien avec le mandat présidentiel.

En effet, en parcourant la constitution togolaise, dans sa dernière version en date, on peut lire à l’article 59 que : « Le Président de la République est élu au suffrage universel, libre, direct, égal et secret pour un mandat de cinq (05) ans renouvelable une seule fois. Cette disposition ne peut être modifiée que par voie référendaire.»  

Ainsi, d’après la Constitution Togolaise, c’est uniquement par référendum que la disposition relative à la limitation de mandats présidentiels peut être modifiée. Ainsi, le président Faure Gnassingbé après son élection en 2020 peut légalement se faire réélire lors des prochaines élections présidentielles prévues pour 2025. 

Par ailleurs, aucune information relative à un vote au parlement togolais, le 3 mai 2023 d’une loi qui introduit la limitation du mandat du président de la république dans la constitution n’a été publiée par aucun média d’information fiable. De plus, une recherche sur le site internet de Africa24 de ladite information n’a donné aucun résultat à la date du 8 mai 2023.  

Pour conclure 

L’information selon laquelle le 3 mai 2023, 90 députés sur 91 présents au parlement togolais ont voté la loi qui introduit dans la constitution la limitation du mandat du président de la république à cinq ans renouvelable une fois est FAUSSE. Aucune loi de ce genre n’a été adoptée à cette date, aucune séance n’a été tenue au parlement à cette date. De plus, l’assemblée nationale n’a pas le pouvoir pour modifier le nombre de mandats  présidentiels en République Togolaise. 

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Related Posts
Read More

Le pissenlit ne traite pas le diabète mais peut aider à contrôler la glycémie

Il est, en effet, reconnu au pissenlit la capacité de diminuer le taux de sucre dans le sang (la glycémie). Mais, il ne peut pas guérir le diabète, puisqu’à ce jour, il s’agit d’une maladie incurable. La meilleure option pour la prise en charge de son diabète demeure de se référer à un spécialiste, et ce, même si on veut consommer le pissenlit pour y apporter une contribution. De plus, le laboratoire béninois URMAPHA, est dirigé par Docteur Dougnon Tamègnon Victorien et non Docteur Eric Agbodjento.