Hors contexte: ces liasses de billets représentent une illustration artistique et non de l’argent saisi auprès des terroristes au Burkina Faso

La séquence qui semble montrer la trouvaille des autorités burkinabées, d’une pièce remplie de liasses de billets d’euros dont une partie brûlée auprès des terroristes financés par la France a été décontextualisée.

Une vidéo d’une minute deux secondes partagée sur les réseaux sociaux depuis le mois de décembre 2023 laisse croire qu’il a été retrouvé des piles de billets de banque chez les terroristes au Burkina Faso suite à une attaque. La séquence montre une pièce remplie d’une grande quantité de billets d’euros, dont certains ont été brûlés. Selon le narrateur, il s’agit des billets récupérés par les autorités burkinabées auprès des terroristes financés par la France : “C’est pas possible, c’est vraiment pas possible; regardez bien l’argent retrouvé auprès des terroristes après l’attaque d’hier au Burkina… Quelle honte regardez ce que l’occident donne aux Africains pour tuer leurs propres frères”; c‘est ce que laisse entendre entre autres ladite vidéo publiée le 6 décembre 2023 par le compte Tiktok ben730048.

Pourtant, aucun média crédible ni communiqué officiel au Burkina Faso n’ont diffusé une telle information. Contacté par la rédaction de Togocheck, l’auteur de la vidéo n’a pas donné de réponse. Ces affirmations sont fausses puisque ces images montrent en réalité une réalisation artistique à Madrid, en Espagne. On vous explique :

Ce que disent les recherches

D’après une recherche inversée d’image dans Google effectuée par notre rédaction,la même vidéo a été reprise plusieurs fois en entier ou en extrait sur Dailymotion, Facebook, Tik Tok, Twitter, YouTube au Cameroun et en Russie depuis février 2019 cumulant des milliers de vues. Les internautes relient ces images à de l’argent saisi au domicile d’un homme politique camerounais (ici et ici); et d’autres font plutôt allusion à un homme politique russe.

En Russie plusieurs médias ont lié les images de la vidéo au jour de l’arrestation du sénateur Rauf Arashukov le 30 janvier 2019 des inconnus ont tenté de brûler une montagne d’argent dans l’un des entrepôts de Moscou. Cependant, l’authenticité de l’enregistrement vidéo qui accompagnait le message n’a pas été confirmée.  

Une réalisation artistique…

Une autre recherche d’image d’une capture de cette vidéo avec Yandex a permis de retrouver une capture d’image du quotidien espagnol HERALDO sur laquelle est visible l’image des liasses de billets brûlés, suivie de la légende en espagnol dont la traduction en Français veut dire : « Alejandro Monge : « Mon travail représente la valeur du travail ».

Une recherche sur Google avec ces mots-clés a permis de retrouver cette vidéo publiée sur le site internet du quotidien espagnol Heraldo le 20 février 2018 indiquant qu‘Alejandro Monge ouvrira son exposition à la XIIIe Foire d’art contemporain ‘Art Madrid’.

Le même média a publié  un article le 21 février 2018  avec une photo montrant un homme blanc barbu, les bras croisés avec en fond des liasses de billets comme dans la vidéo objet de notre vérification. La photo est signée par le photographe José Miguel Marco et tout comme l’indique le contenu de l’article, l’homme qui figure sur la photo est l’artiste espagnol Alejandro Monge qui venait de finir  une sculpture réalisée avec des liasses de billets simulés intitulée “Rêve européen”, exposée au festival d’art contemporain ArtMadrid 2018, qui s’est déroulé du 21 au 25 février 2018. Il s’agit donc d’une sculpture réalisée en résine et en bois et les billets sont colorés à la main avec des crayons de couleur comme l’a précisé l’artiste dans l’article.

Cette vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux et qui montre des liasses de billets dans une pièce n’a donc aucun rapport ni avec le Cameroun , ni avec la Russie, encore moins le Burkina Faso; il ne s’agit pas non plus d’un fait réel mais plutôt d’une réalisation artistique.

L’artiste a d’ailleurs précisé dans l’un de ses posts sur son compte Instagram le 27 février 2019 qu’il s’agissait d’une sculpture et que les billets étaient peints à la main; il a publié d’autres photos de son œuvre prises sous d’autres angles.

Conclusion…

Somme toute la séquence qui semble montrer la trouvaille des autorités burkinabées, d’une pièce remplie de liasses de billets d’euros dont une partie brûlée auprès des terroristes financés par la France a été décontextualisée. La vidéo montre en réalité une œuvre artistique de l’espagnol Alejandro Monge qui a d’ailleurs été exposée au festival d’art contemporain Art Madrid en février 2018.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Related Posts
Read More

Pas encore de traitement pour guérir définitivement du VIH/Sida

Les infections au VIH/Sida continuent de régresser dans le monde. Au Togo, des dispositions sont prises pour renforcer la lutte contre le virus. Mais pour l’heure, aucun remède n’a été découvert pour guérir définitivement la maladie. Des recherches se poursuivent pour parvenir à l’éradication totale du virus. Par ailleurs, le partage massif de ces remèdes miracles qui ne sont soutenus d’aucune preuve contribuent aussi à la désinformation sur le VIH-SIDA.